BFMTV

Covid-19: est-il possible de recevoir sa dose de rappel avec un vaccin différent?

Après deux doses de Pfizer, recevoir un rappel avec le vaccin Moderna pourrait même s'avérer bénéfique chez les personnes à risques.

Alors que la campagne de rappel vaccinal bat son plein - le 30 novembre, près de 500.000 doses ont été administrées - une interrogation grimpe dans certains centres de vaccination. Est-il possible d'injecter une dose de rappel différente de celle du parcours vaccinal initial?

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, où une pénurie de doses de Pfizer risque de se faire ressentir d'ici à la fin décembre, certains centres ont déjà commencé à vacciner avec du Moderna des patients possédant un schéma vaccinal réalisé grâce à Pfizer.

Deux traitements de la même classe thérapeutique

Pour Boris Hansel, docteur et consultant santé BFMTV, il n'existe aucun risque à mélanger les deux traitements reposant sur l'ARN messager.

"Ça ne pose aucun problème, c'est comme si vous donniez deux traitements de la même classe thérapeutique, donnés à des doses légèrement différentes. Parce que c'est ça la principale différence entre les deux vaccins. Donc on peut le faire" détaille-t-il.

Car les deux traitements reposent tous deux sur la technique de l'ARN messager. En revanche, la Haute Autorité de Santé continue de déconseiller l'administration, en première dose ou en dose de rappel, du vaccin Moderna aux personnes de moins de 30 ans, comme le rappelle Boris Hansel. "Ce n'est pas une contrindication formelle, mais aujourd'hui, on préfère, chez les moins de 30 ans administrer le Pfizer parce qu'il existe un sur-risque de myocardite, une inflammation du cœur, qui reste très très faible, mais si on peut faire mieux, autant faire mieux".

Un possible bénéfice

Pour les populations plus âgées en revanche, se faire vacciner au Moderna après deux doses de Pfizer pourrait même se révéler bénéfique, comme l'explique le docteur sur le plateau de BFMTV.

"Non seulement c'est efficace, mais la Haute Autorité de Santé dit même que le vaccin Moderna est peut-être légèrement plus efficace, d'où un intérêt chez les personnes âgées, chez les personnes à risques. Et il n'y a pas ce risque de myocardite après l'âge de 30 ans", analyse Boris Hansel.

En juin, les résultats préliminaires d'une étude britannique allaient plus loin, avançant que le mélange d'une dose de vaccin AstraZeneca et d'une dose d'un vaccin à ARN messager offrait un niveau d'anticorps important.

Jules Fresard