BFMTV

Covid-19: "des signes d'amélioration" à Aix-Marseille, Rennes, Bordeaux et Nice

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que deux départements ne sont plus classés en zone d'alerte.

Si plusieurs agglomérations françaises voient leur situation sanitaire se dégrader, ce n'est pas le cas de toutes. Le ministre de la Santé Olivier Véran, qui a annoncé le classement en zone d'alerte maximale pour quatre métropoles à compter de samedi, a annoncé que "des signes d'amélioration" dans plusieurs terrritoires.

"On enregistre une amélioration sensible de la situation sanitaire à Nice et à Bordeaux", déclare Olivier Véran qui fait également état d'une "inflexion positive observée à Rennes et à Aix-Marseille".

Ces quatre villes ne baculent toutefois pas dans une zone d'alerte inférieure à celle dans laquelle chacune se trouve. "Avant de crier victoire, il faut avoir suffisamment de recul, être sûr que dans la durée la circulation du virus se réduit et que dans la durée l'impact sanitaire sur les hôpitaux se réduit", note Olivier Véran

Des exceptions au regard de la situation en France

La Nièvre et le Morbihan, quittent notamment les départements classés en zone d'alerte en raison des dernières données épidémiologiques qui se veulent rassurantes.

Si ces territoires voient leurs indicateurs épidémiologiques se stabiliser ou diminuer, ce n'est pas le cas à l'échelle nationale. Le taux d'incidence s'élève à 116,28 pour 100.000 personnes, le facteur de reproduction oscille entre 1,1 et 1,2 selon les indicateurs tandis que le taux de positivité des tests atteint désormais les 9%, un pourcentage jamais atteint depuis le début de la crise sanitaire.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV