BFMTV

Covid-19: Castex affirme que "la situation sanitaire s’est dégradée au cours des derniers jours"

Avec un nombre de nouveaux cas qui a atteint son plus haut stade depuis novembre dernier, Jean Castex déplore une "situation sanitaire qui s'est dégradée au cours des derniers jours".

"Le virus gagne de nouveau du terrain depuis une semaine." Lors d'une conférence de presse ce jeudi soir, le Premier ministre a déploré une "situation sanitaire qui s'est dégradée au cours des derniers jours", avec une augmentation des contaminations et une tension hospitalière qui perdure.

"Nous avons compté hier (mercredi, ndlr) plus de 30.000 cas positifs, un chiffre que nous n’avions plus atteint depuis novembre dernier", a souligné Jean Castex.

Le Premier ministre a établi un lien direct entre cette recrudescence et la diffusion des nouveaux variants, plus contagieux que la version initiale du Covid-19.

"Ce variant, nous savons depuis la fin janvier qu’il se diffuse à bas bruit et qu’il est susceptible de produire, à un moment donné, une nouvelle flambée épidémique parce qu’il est plus contagieux", a-t-il expliqué.

"Un jour sans fin"

Ainsi, en Moselle par exemple, le variant sud-africain représente désormais 60% des cas positifs. Le variant anglais représente quant à lui "à peu près la moitié" des cas de Covid-19 en France, indique Jean Castex. Ce dernier a toutefois tenu à rassurer:

"On n'est pas tout à fait dans la situation de la fin du mois d’octobre où nous avions une véritable flambée à peu près nationale, l'accélération était beaucoup plus forte qu’aujourd'hui. Donc cela nous permet d’avoir des mesures fortes mais adaptées aux territoires puisque l'épidémie n’est pas équivalente partout."

Pour cette raison, il a annoncé la mise sous surveillance renforcée de 20 départements afin de tenter d'endiguer, localement, cette épidémie qu'il a assimilée à "un jour sans fin".

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV