BFMTV

Covid-19 à la Réunion: le couvre-feu élargi à toute l'île de 22h à 5h pour 15 jours

Image d'illustration - drive de dépistage Covid-19 à Saint-Denis, La Réunion, en mars 2020.

Image d'illustration - drive de dépistage Covid-19 à Saint-Denis, La Réunion, en mars 2020. - Richard BOUHET / AFP

Ce couvre-feu doit permettre de "réduire considérablement les contacts sociaux et les mouvements de nos concitoyens d'une ville à l'autre", a expliqué ce mardi le préfet.

Alors que La Réunion connaît une augmentation du nombre de cas de Covid-19, le préfet du département d'outre-mer Jacques Billant, a annoncé ce mardi l'extension du couvre-feu de 22h à 5h, jusque-là seulement mis en place dans certaines villes, à toute l'île.

"J'ai décidé de prononcer un couvre-feu à l'échelle départementale, à compter de demain soir, mercredi, de 22h à 5h du matin. Ce couvre-feu durera au minimum 15 jours", a déclaré le préfet mardi au cours d'une conférence de presse. Il doit permettre de "réduire considérablement les contacts sociaux et les mouvements de nos concitoyens d'une ville à l'autre, vers des lieux de l'île qui ont une vie nocturne active".

D'autres mesures de restriction

Un couvre-feu était déjà en place dans certaines communes de l'île depuis la semaine dernière, et d'autres mesures avaient été promulguées, comme l'interdiction des compétitions sportives et des sports collectifs et de combat. En plus de l'étendue du couvre-feu, le préfet a annoncé ce mardi que s'agissant de "la danse pratiquée en clubs ou en conservatoires, les contacts seront désormais proscrits entre les pratiquants dans les cours comme les compétitions".

"Une nouvelle jauge sera appliquée aux établissements culturels", a-t-il également annoncé. "Pour les salles de concert et de cinéma, le public sera assis en groupes de deux personnes, séparés à chaque fois par un siège vide. Pour les musées et les bilbiothèques, la règle du 8m² par personne sera désormais respectée. Pour les marchés forains, un nouveau cahier des charges sera défini pour plus de distanciation entre les stands et les usagers".

930.000 masques doivent également être distribués à la population, via des associations ou institutions publiques.

"J'appelle solennellement les Réunionnais et Réunionnaises à respecter l'ensemble de ces mesures et à aller au-delà, en s'astreignant à une vie sociale la plus sobre possible, pendant cette période délicate et tendue qui durera un minimum de 15 jours", a ajouté le préfet.

L'Agence Régionale de Santé a noté, ces dernières semaines, une forte augmentation de la propagation du Covid-19 sur l'île. "La situation sanitaire se dégrade encore cette semaine avec une forte augmentation du nombre de cas par jour et l’apparition de 4 nouveaux clusters", écrivait déjà l'ARS mercredi dernier.

"Les données du week-end et de lundi confirment les tendances des jours précédents, avec une dégradation toujours continue de la situation. On comptabilise sur les sept derniers jours 857 nouveaux cas. Nous avons bel et bien dépassé à présent la moyenne des 100 cas par jour, avec 120 cas en moyenne par jour", a annoncé lors de la conférence de presse Martine Ladoucette, Directrice Générale de l’ARS La Réunion.

Pour rappel, le niveau d'alerte concernant le taux d'incidence est fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. Martine Ladoucette ajoute que le nombre de personnes hospitalisées pour des cas de Covid-19 a presque doublé en sept jours dans le département, passant de 27 à 42, ainsi qu'en réanimation, de 7 à 15.

Un autre point de santé est prévu ce vendredi pour analyser l'évolution de l'épidémie, "en particulier pour voir si notre nombre de cas quotidiens continue d'augmenter. Si c'est le cas, je ne m'interdirais pas alors d'abaisser dès ce week-end le couvre-feu à 20h", a prévenu le préfet.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV