BFMTV
Santé

Covid-19: l'impact de la 5e vague va "rester élevé" jusqu'à "mi-mars", selon le Conseil scientifique

L'entrée du service de réanimation à l'hôpital Les Abymes de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe

L'entrée du service de réanimation à l'hôpital Les Abymes de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe - CEDRICK ISHAM CALVADOS / AFP

Alors que Jean Castex doit s'exprimer pour annoncer une levée progressive des restrictions liées au Covid-19, le Conseil scientifique alerte sur le fait que la 5e vague n'est pas encore terminée.

La vague liée à Omicron n'est pas encore dans le rétroviseur. Malgré des signes encourageants détectés ces derniers jours concernant un ralentissement de l'épidémie, le Conseil scientifique explique dans un avis publié ce jeudi soir que la situation n'est pas réglée.

"Cette 5ème vague liée au variant Omicron n’est pas terminée et son retentissement sur le système de soins, va rester élevé mais en partie gérable, et ce jusqu’à mi-mars", peut-on lire dans le communiqué.

Une levée des restrictions à venir

Selon le Conseil scientifique, la prise en charge des patients qui ne sont pas atteints par le Covid-19, notamment pour les déprogrammations, ou encore la gestion du personnel dans les établissements de santé, sont "une nouvelle priorité pour les semaines qui viennent".

Malgré cela, "sauf surprise ou modifications majeures des comportements des citoyens, le système hospitalier devrait tenir durant les semaines qui viennent". Et ce malgré les absences du personnel.

Malgré ce nouvel avis, le Premier ministre Jean Castex doit prendre la parole pour annoncer un calendrier de levée des restrictions sanitaires ce jeudi soir à 19 heures. Un calendrier progressif devrait être dévoilé. Une conférence de presse à suivre en direct sur BFMTV.

Anthony Audureau