BFMTV

Coronavirus en Mayenne: le maire de Laval invite tous les habitants "à aller se faire dépister"

L'élu met en garde contre "une circulation intense du virus" dans la zone. La Mayenne a dépassé mercredi le seuil d'alerte des autorités sanitaires.

Avec 50,7 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants sur sept jours, la Mayenne dépasse le seuil d'alerte fixé par les autorités sanitaires depuis ce mercredi - le département est désormais classé en "situation de vulnérabilité élevée" face au Covid-19. "On n'en était pas loin déjà la semaine dernière, donc la situation est à regarder de très près", a réagi ce jeudi sur BFMTV Florian Bercault, maire (divers gauche) de Laval, chef-lieu du département. "Il y a une cicrulation intense du virus."

"Maintenant il faut appeler à ce que, individuellement et collectivement, on puisse tous respecter les gestes barrières", déclare-t-il. "Et puis j'invite tous les Lavallois et les Mayennais à aller se faire dépister autant que possible, notamment quand ils ont des signes de la maladie du Covid".

Le département de 300.000 habitants a lancé une campagne de tests massive, avec notamment l'installation de nouveaux centres de dépistage à proximité des clusters.

"Une prise de conscience" de la population

Florian Bercault assure déjà sentir dans la population locale "une prise de conscience", avec un port du masque est "de plus en plus respecté". Dans sa ville, dès la semaine dernière, il a rendu le port du masque obligatoire dans tous les établissements publics municipaux.

Le président du conseil départemental Olivier Richefou s'est prononcé pour le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos, et plaide pour une application plus rapide que le calendrier du gouvernement, avant le 1er août donc.

Selon Florian Bercault, le préfet est très attentif sur ce sujet, et l'élargissement des arrêtés pour le port du masque obligatoire dans les lieux publics est à l'étude. "On a fait beaucoup de pédagogie, on a rappelé l'importance des gestes barrières, et ça fonctionne", a affirmé le maire de Laval. Mais pour que ces mesures de protection soient efficaces, il faut une "prise de conscience individuelle".

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV