BFMTV

Coronavirus: 300 hôtels du groupe Accor volontaires pour accueillir des malades asymptomatiques

Accor hôtel

Accor hôtel - LOIC VENANCE / AFP

En Ile-de-France, des hôtels du groupe Accor ont proposé d’accueillir des personnes atteintes du virus et asymptomatiques pour aider le monde médical. Elles seront hébergées "au prix coûtant de la chambre, entre 30 et 50 euros", précise le PDG du groupe.

Plus de 300 hôtels du groupe Accor se portent volontaires pour aider le monde médical. Sébastien Bazin, le président de la chaîne hôtelière, a annoncé ce jeudi sur France Inter que de nombreux établissements de la région Ile-de-France allaient mettre leurs chambres à disposition des malades légers du coronavirus, sans symptômes mais qui restent contaminants, "au prix coûtant, entre 30 et 50 euros". 

Une généralisation de ce procédé au niveau national est étudiée par le gouvernement. En effet, pour freiner l'épidémie de Covid-19 lorsqu'un déconfinement progressif sera engagé, les patients atteints de formes légères de la maladie, pourraient être isolés dans des hôtels réquisitionnés. D'autant qu'à l'heure actuelle, ces derniers, comme les bars, restaurants ou encore cinémas, resteront fermés même après le 11 mai.

Précautions sanitaires

Le président du groupe Accor précise toutefois que des mesures de sécurité sanitaires seront prises dans ses hôtels "Je ne veux pas que les clients aient la trouille d’aller dans un hôtel qui a servi à ceux qui en ont le plus besoin. On sait faire, il faut juste apprendre de ce qui a été fait ailleurs dans d’autres pays."

En Espagne, par exemple, les hôtels ont été fermés, réquisitionnés et médicalisés pour prendre en charge des patients présentant des cas moins lourds, dès le début de l'épidémie. L'Italie, pays européen le plus touché, avait pris la même décision début mars pour soulager le système hospitalier.

Ambre Lepoivre