BFMTV

Coronavirus: 3.684 tests réalisés à l'aéroport de Roissy depuis le 12 juillet, 1.109 à Orly

Les échantillons prélevés sur les patients ont été faits à partir de tests PCR.

Les échantillons prélevés sur les patients ont été faits à partir de tests PCR. - AFP

INFO BFMTV. Depuis le 12 juillet, des barnums permettent aux voyageurs arrivant de l'étranger de se faire dépister au coronavirus. Entre 97 et 98% des tests se sont avérés négatifs.

Depuis le 12 juillet, des barnums ont été installés dans les aéroports parisiens, à Roissy Charles-De-Gaulle comme à Orly. Leur objectif: permettre aux voyageurs en provenance de l'étranger, et notamment des pays où la circulation du virus est forte, de se faire dépister au coronavirus.

Les premiers résultats sont tombés ce jeudi. A Roissy-Charles-De-Gaulle, un total de 3684 tests ont été réalisés. 98% de ces dépistages se sont avérés négatifs. Le taux de positivité estimé à 0,9%. A Orly, 1109 tests ont été effectués. 97% d'entre eux se sont révélés négatifs, pour un taux de positivité de 1,2%.

La question des cas importés, c'est-à-dire des voyageurs contaminés hors du territoire national et qui ramèneraient le virus, est l'un des sujets de débat des autorités sanitaires.

Une "vérification des passagers qui l'acceptent"

Le conseil de défense qui se réunit vendredi autour d'Emmanuel Macron à l'Élysée évoquera notamment le sujet des mesures sanitaires dans ces lieux de transit de voyageurs et leur éventuel renforcement pour endiguer le reflux de l'épidémie, qui a fait plus de 30.000 morts en France à ce jour.

"À l'heure actuelle, il y a la "vérification (des tests, ndlr) des passagers qui l'acceptent, qui arrivent des zones rouges", pointe à notre antenne Jean Serrat, consultant de BFMTV sur les question aéronautiques."

Pour le médecin et consultant santé de BFMTV Alain Ducardonnet, la question des cas importés est de la plus haute importance dans la lutte contre l'épidémie, pointant "une vraie préoccupation".

Margaux de Frouville avec Florian Bouhot