BFMTV

Contraintes de fermer pour un mois, les discothèques font grise mine

Le Premier ministre Jean Castex a alerté lundi sur la situation sanitaire, expliquant que la fête sera au rendez-vous en fin d'année si nous "levons le pied" d'ici là. Il a par contre banni les boîtes de nuit de ces festivités. Les discothèques devront en effet fermer à partir de vendredi, et ce  pour quatre semaines. Pour le secteur, déjà fragilisé par la crise, c'est un coup de massue.

Sur le même sujet