Les travailleurs atteints de schizophrénie, paranoïa ou troubles bipolaires ne nécessitent pas d'aménagements techniques mais organisationnels, dans le temps de travail, notamment.
 

La semaine pour l'emploi des personnes handicapées vise à faciliter leurs conditions d'embauche et à faire tomber les préjugés. Notamment sur les travailleurs atteints de troubles bipolaires, schizophrénie ou paranoïa.

Votre opinion

Postez un commentaire