BFMTV

Comment l'Éducation nationale conseille aux profs d'évoquer la vaccination des adolescents

Un adolescent de  16 ans reçoit une dose du vaccin Pfizer-BioNtech contre le coronavirus - Image d'illustration

Un adolescent de 16 ans reçoit une dose du vaccin Pfizer-BioNtech contre le coronavirus - Image d'illustration - JACK GUEZ © 2019 AFP

L'Éducation nationale souhaite insister sur le débat et la discussion afin de laisser leur libre arbitre aux mineurs.

À quelques heures de l'ouverture de la vaccination aux mineurs âgés de 12 à 18 ans, de nombreuses questions se posent encore.

Si l'encadrement de cette immunisation a été réglé ce lundi matin avec la publication d'une nouvelle attestation à remplir par les deux parents d'un adolescent, une certaine méfiance réside chez une partie de la population, notamment en ce qui concerne la balance bénéfices/risques du vaccin Pfizer/BioNTech, qui sera utilisé pour l'occasion, chez cette catégorie d'âge. Très logiquement, cette vaccination va beaucoup faire parler dans les établissements scolaires.

Sensibilisation

Dans une nouvelle campagne de sensibilisation, le ministère de l'Éducation appuie sur l'importance de la vaccination afin que la prochaine rentrée se passe convenablement et appelle les plus jeunes à se faire immuniser "en toute sérénité."

Mais ce n'est pas tout. Dans sa volonté de pousser le plus de mineurs possibles vers la vaccination, ce même ministère a mis au point un guide réservé aux professeurs "pour débattre avec les élèves sur la question de la vaccination." "Elle est une opportunité d’aborder le sujet de la vaccination en général et de permettre aux élèves de se construire par eux-mêmes une opinion éclairée sur ses avantages et ses inconvénients", apprend-on.

Contacté par BFMTV.com, le ministère de l'Éducation assure que cette sensibilisation ne prendra pas la forme d'un cours et, de fait, n'aura pas de caractère obligatoire. "Ce sont des ressources pour aider les professeurs car ce sont des sujets qui émergent. Par exemple un professeur de SVT ou de Français peut être appelé à en parler quand la question arrive. Ce sont des outils, des ressources", assure-t-on.

Débats entre élèves

Dans le détail, ces ressources sont accompagnées de huit cartes qui correspondent chacune à un personnage historique ou non, catalogués comme "Sans états d’âme" ou "Avec des états d'âme": Aristote, un statisticien, une jeune femme non-vaccinée, un anti-vaccin (que vous pouvez voir ci-dessous)...

Une carte mise à disposition par l'Éducation nationale aux professeurs pour engager le débat sur la vaccination en classe.
Une carte mise à disposition par l'Éducation nationale aux professeurs pour engager le débat sur la vaccination en classe. © EDUSCOL

L'idée est de reprendre les arguments de chacun, sans jugement, et de souligner les forces et faiblesses de ces derniers afin de permettre aux adolescents de se forger eux-mêmes un avis. Ces cartes sont également conclues par des questions, semblables à des synthèses des arguments.

Dans un second document, le ministère donne l'exemple de ce à quoi pourrait ressembler l'un de ces débats si le professeur décide de s'attarder sur le sujet. Lors d'une introduction de cinq minutes, les élèves divisés en plusieurs groupes font d'abord part de leurs connaissances en matière de vaccins ou encore d'immunité.

Puis, une carte de personnage est donnée à chacun de ces groupes afin de procéder à un lecture des arguments puis d'instaurer une discussion autour de ces derniers. Une dernière étape consiste en un retour d'expérience. "Les élèves sortent de leur personnage et partagent leurs idées. Quelles étaient leurs réflexions initiales? Y a-t-il une attitude avec laquelle ils s'identifient ou bien qu'ils rejettent? Cela change-t-il leur façon de penser?", peut-on lire. Cette étape dure 35 minutes.

Puis, lors des dix dernières minutes de l'exercice, les participants participeront à une synthèse du projet, au cours de laquelle les opinions sont partagées et de nouveau discutées.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV