BFMTV

Comme "du lait sur le feu": un membre du Conseil scientifique résume la situation sanitaire en France

Olivier Guérin a également rappelé que la situation pouvait basculer de manière très rapide et qu'il était nécessaire de suivre l'évolution sanitaire de manière accrue.

Fraîchement nommé au sein du Conseil scientifique en compagnie de trois autres professionnels de la santé, Olivier Guérin, chef du pôle de gérontologie du CHU de Nice (Alpes-Mairtimes), a déjà commenté à travailler. Sur BFMTV ce mercredi soir, celui qui est également président de la Société française de gériatrie a souligné que "le niveau des mesures actuelles semble tenir" bien qu'il soit primordial selon lui que "l'évolution soit suivie au jour le jour."

"Mon sentiment c'est qu'en ce moment on est avec la casserole de lait sur le feu, juste à un moment où on ne sait pas où on ne sait pas si ça va mousser ou déborder. À quelques degrés de plus ou de mois, ça va déborder ou le niveau va baisser", explique-t-il.

Un risque de "débordement" rapide

Pour autant, toujours selon Olivier Guérin, la situation pourrait basculer très rapidement.

"Le niveau des mesures actuelles semble tenir mais il ne faut pas grand chose, un ou deux degrés de plus, par exemple avec une pénétrance plus forte (du virus), avec une augmentation de la proportion du variant anglais et de sa contagiosité, pour que ça mousse et ça déborde. Et quand ça mousse, ça mousse très vite et ça déborde très vite", prévient-il.

Très engagé depuis le début de la crise sanitaire, le gériatre avait estimé en décembre dernier qu'il était nécessaire d'envisager une extension rapide de la vaccination, plus vite que le calendrier prévu, aux personnes de plus de 75 ans qui ne résident pas en Ehpad.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV