BFMTV

CARTE - Vérifiez la qualité de l’eau de vos lieux de baignade favoris

Des enfants se baignent au plan d'eau des Ozières, dans l'Yzeure.

Des enfants se baignent au plan d'eau des Ozières, dans l'Yzeure. - Jean-louis Zimmermann / Flickr

Mer, lac, étang, rivière, être vous-sûrs de vous baigner dans une eau de bonne qualité? En France, certains sites ne respectent pas les normes européennes et présentent un risque pour la santé des nageurs. Notre carte interactive vous révèle lesquels.

Comme chaque année en juillet, le ministère de la Santé révèle la qualité des eaux de baignade en France. En 2016, sur 3.380 sites contrôlés, seuls 82 ne respectent pas les normes européennes. L’Hexagone est même exemplaire, avec 75% des points d’eau classés comme "excellents".

Un risque infectieux lié à la contamination fécale

Cependant, pour la petite centaine de zones contrôlés négativement, le risque infectieux est réel: leur forte concentration en pathogène d’origine fécale peut provoquer gastro-entérites, mycoses ou encore dermatites chez les baigneurs. En effet, les agences régionales de santé vérifient la présence d’Escherichia coli et d’entérocoques intestinaux, bactéries normalement présents dans la flore intestinale des mammifères et de l’être humain. Leur présence s’accompagne souvent d’autres germes, plus nocives, comme la salmonella, la shigella ou l’hépatite A.

Les plages bretonnes comptent pas moins de 11 eaux de baignade à la qualité insuffisante. Le Finistère est le département avec le moins bon score, 4% des sites présentent une contamination fécale, contre 2% à l’échelle nationale. Cette pollution peut provenir de dysfonctionnement liés à l’assainissement d'eaux usées ou aux rejets d’eaux pluviales souillées.

La carte ci-dessous indique la qualité d’eau pour chacun des lieux de baignade contrôlé par les agences régionales de santé. Cliquez ici si elle ne s’affiche pas correctement.

N.D.L.R: Les agences régionales de santé vérifient uniquement les "zones accessibles au public où la baignade est habituellement pratiquée par un nombre important de baigneurs et qui n’ont pas fait l’objet d’un arrêté d’interdiction". Pour cette raison, vous ne trouverez pas ci-dessus la Seine parisienne et autres cours d’eau urbains.

Emeline Gaube