Mis à jour le
Patient de l'Institut d'hématologie et d'oncologie pédiatrique, au centre de recherche Léon Bérard, à Lyon. (Illustration)
 

Le cancer reste une épreuve, même quand la maladie est vaincue. C'est ce que constate une vaste étude de l'INCa publiée mardi. Deux ans après le diagnostic, les personnes atteintes sont confrontées à des séquelles physiques, mais aussi des discriminations aggravées par les disparités géographiques et socio-économiques.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire