BFMTV

Calais: boudées ce week-end, les doses de vaccins AstraZeneca finalement injectées

Les soignants ont croulé sous les demandes pour écouler les 550 doses du vaccin AstraZeneca boudées ce week-end à Calais. À tel point qu’ils ont dû rappeler un infirmier et un médecin en renfort.

Ils sont venus en masse se faire vacciner au centre Gambetta de Calais. Après le fiasco du week-end dernier, où 550 doses du vaccin AstraZeneca n’avaient pas trouvé preneur, les médecins ont croulé sous les rendez-vous mardi. En une seule journée, 450 doses du vaccin anglo-suédois ont été injectées.

Une "grosse surprise" pour Armand Devignes, infirmier coordinateur du centre de vaccination Gambetta. "Samedi, on a fermé à 17h faute de personnes qui se présentaient pour se faire vacciner", rappelle le soignant au micro de BFM Lille.

Mardi matin, "on avait ouvert 160 créneaux horaires, et là on est en train de se faire déborder puisqu'il y a une trentaine de personnes en salle d'attente, poursuit l'infirmier. Il y a des gens qui sont venus sans rendez-vous", précise-t-il. Conséquence de cet afflux, un médecin à la retraite a même été appelé en renfort pour répondre à la demande.

L'appel de la maire entendu

En début de semaine, la maire de Calais avait appelé les habitants à venir se faire vacciner.

"On a vu le rappel de Natacha Bouchart et on est voir sur Doctolib. De là, on a pris rendez-vous quand on a vu qu'il y avait des doses qui n'étaient pas prises" explique un habitant de la commune.

Les Calaisiens qui étaient présents n’avaient par ailleurs aucune inquiétude concernant le vaccin Astrazeneca. "Peu importe le vaccin", assure l'un des patients venu recevoir sa première dose.

"Les deux autres vaccins Pfizer et Moderna sont des vaccins modernes et innovants. Ce qui n'est pas forcément le cas de l'AstraZeneca qui est un vaccin plus classique. Donc en ce qui me concerne je suis peut-être plus rassuré par l'AstraZeneca que par les deux autres vaccins disponibles, donc ça m'arrange", ajoute-t-il.

En plus de ces vaccinations AstraZeneca, le centre Gambetta de Calais injecte durant toute la semaine 800 doses par jour du vaccin Pfizer.

Valentin Demay et Alicia Foricher