BFMTV

Comment se désintoxiquer du smartphone en entreprise?

Des applications existent pour limiter son usage du smartphone.

Des applications existent pour limiter son usage du smartphone. - Jeffry Mohd Sani - CC - Flickr

Pour éviter le stress lié à l’hyper connexion de ses salariés, c'est à l’employeur de changer la culture numérique de l’entreprise. Et au salarié de limiter son usage des nouvelles technologies. Les conseils d’un expert des addictions pour y parvenir.

C’est l’idée du droit à la déconnexion instauré le 1er janvier 2017. Le décréter dans un texte a valeur de symbole, mais "pour changer la culture numérique de l’entreprise, des ateliers de sensibilisation des managers sont nécessaires afin qu’ils transmettent à leurs équipes les mesures de bon usage des nouvelles technologies", assure Alexis Peschard, addictologue et directeur associé de GAE Conseil, cabinet expert des addictions en entreprise.

Parmi les mesures qui peuvent être utile selon l'expert: éviter de mettre en copie l’entreprise entière, bien mesurer la notion d’urgence dans l’intitulé des message ou encore privilégier l’échange direct avec la personne en se déplaçant plutôt qu’en lui envoyant un courrier. Mais il est aussi possible de réorganiser la gestion de projet et les réunions ou discuter avec le collaborateur qui envoie des courriers électroniques la nuit ou le weekend.

Supprimer des notifications

Individuellement, à chacun de se prendre en main. L’addictologue préconise de mieux gérer l’apparition de notifications des différentes applications, Facebook, boite mail ou autre, pour ne pas devenir esclave de la moindre sonnerie ou marqueur rouge qui s’affiche sur l’écran.

Ou encore, "sauf exception de métiers qui nécessitent une hyper connexion comme celui de journaliste, je conseille de limiter à deux le nombre de sites d’informations que l’on autorise à envoyer des alertes push. On n’a pas besoin de multiplier les sources au risque de tomber dans l’infobésité, c’est-à-dire le besoin continu de rester connecté à des sites d’informations, ce qui est anxiogène", commente Alexis Peschard.

Stopper le smartphone avant le coucher

La lumière bleu qui s’échappe du smartphone, donne l’illusion au cerveau qu’il fait encore jour, ce qui empêche de dormir, la nuit venue. "Il faut s’efforcer de ne pas regarder son téléphone, au plus tard, une demi-heure avant d’aller se coucher", recommande alors l’addictologue.

Et si vous n’arrivez quand même pas à décrocher… Comble du paradoxe, rassurez-vous, des applications mobiles sont là pour vous aider à vous désintoxiquer.

Rozenn Le Saint