× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
La ministre de la Santé Agnès Buzyn
 

Les enfants qui n'auraient pas reçu les onze vaccins obligatoires dès le 1er janvier prochain ne seront pas autorisés à entrer en crèche ou à l'école, a prévenu la ministre de la Santé. Cette obligation concerne les enfants nés à partir de 2018.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • borrocoto
    borrocoto     

    Et que répondre aux parents qui à la suite d’une vaccination de leur enfant si celui-ci développe une myofasciite à macrophages ? Ces parents ne sont pas contre les vaccins mais contre l’utilisation de l’aluminium comme adjuvant. À ce jour il n’y a pas d’alternative de vaccin sans cet adjuvant. Pourquoi ? Pourtant la question de la toxicité de l’aluminium est avérée par des études sérieuses.
    Pourquoi les labos ne proposent-ils pas des vaccins sans cet adjuvant ? Besoin de temps… ?Pourtant Mme Touraine, ancienne Ministre de la Santé, s’était engagée en 2012 à remettre sur le marché des vaccins sans aluminium. Cela fait 5 ans déjà…
    Mme Buzyn, actuelle ministre de la santé a-t-elle davantage de facilité à menacer les parents que les labos ? Celle-ci évoquait la possibilité d’un enfant ayant un handicap suite à une non vaccination qu’il pourrait mettre en cause pénalement ces parents (susceptibles d’avoir 2 ans d’emprisonnement et 30000 euros d’amendes). Et cet enfant développant une myofasciite à macrophages suite à un vaccin avec ALUMINIUM… qui pourra-t-il mettre en cause ? Labos ? Actuelle ministre ? Ses parents ? … qui n’ont pas eu le choix d’avoir un vaccin sans ALUMINIUM. « Les parents sont censés protéger leurs enfants » disait également la ministre. Refuser les vaccins avec aluminium n’est-ce pas également protéger leurs enfants ?

  • pete drire
    pete drire     

    Agnès Buzyn, hématologue, professeure des universités epouse de–Yves Lévy, né le 1ᵉʳ août 1957 à Casablanca, au Maroc,médecin immunologiste et professeur d'université français, spécialiste de infection par le VIH.
    Il est le président-directeur général de l'Inserm
    avec ça on comprend mieux pour les vaccins et lévothyrox non?

  • pete drire
    pete drire     

    Agnès Buzyn, hématologue, professeure des universités epouse de–Yves Lévy, né le 1ᵉʳ août 1957 à Casablanca, au Maroc,médecin immunologiste et professeur d'université français, spécialiste de infection par le VIH.
    Il est le président-directeur général de l'Inserm
    avec ça on comprend mieux pour les vaccins et lévothyrox non?

  • pete drire
    pete drire     

    Agnès Buzyn, hématologue, professeure des universités epouse de–Yves Lévy, né le 1ᵉʳ août 1957 à Casablanca, au Maroc,médecin immunologiste et professeur d'université français, spécialiste de infection par le VIH.
    Il est le président-directeur général de l'Inserm
    avec ça on comprend mieux pour les vaccins et lévothyrox non?

  • benpardi!
    benpardi!     

    Chacun devrait avoir le droit de choisir s'il fait vacciner ou pas ses enfants. En revanche, si un gamin non vacciné se retrouve malade, charge aux parents d'assumer leur position en ne demandant rien à la sécurité sociale . Trop facile, sinon !

    fumcapt
    fumcapt      (réponse à benpardi!)

    Je pourrais être presque d'accord avec toi, mais que fais t-on si ce gamin contamine les autres (ce qui est fort probable) ???? Il faut aussi poursuivre ces parents pour mise en danger d'autrui ???? Peut-être que c'est mieux de leur interdire l'école.............et donc couper les allocs aux parents,..........

  • pete drire
    pete drire     

    liberté,egalité,vacciné..

  • caramel23
    caramel23     

    pour résumer , quand on ne se fait pas insulter , on se fait menacer !!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire