BFMTV

430 passagers d'un ferry interdits de débarquer à Sète après des suspicions de cas de Covid-19

Un ferry de la compagnie NGV (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Un ferry de la compagnie NGV (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Dario PIGNATELLI / AFP

La préfecture de l'Hérault a interdit au ferry d'accoster dans le port de Sète ce samedi soir. Plusieurs membres d'équipage et des passagers seraient positifs au coronavirus.

Mise à jour : les 430 passagers du ferry ont finalement pu débarquer à Sète. Plus de précisions ici.

Environ 430 passagers d'un ferry de la compagnie italienne GNV, assurant la liaison entre la ville marocaine de Nador et Sète, dans l'Hérault, n'ont pas pu accoster ce samedi soir dans le port français, selon France Bleu. Selon la police de l'Hérault, plusieurs membres d'équipage et des passagers seraient positifs au coronavirus.

"Nous avons appris précédemment qu'il y a eu du personnel positif au covid. Nous voulons savoir s'il y a eu recherche des cas contacts, s'il y a du personnel malade ou pas. GNV doit présenter un protocole précis. On ne peut pas laisser débarquer 430 personnes sans assurances précises", indique de son côté la préfecture de l'Hérault au quotidien Midi Libre.

Dans la nuit, le ferry aurait été détourné vers Gênes, en Italie, selon un passager à bord, ce que ne confirme pas encore GNV. Ce dimanche midi, il se trouvait au large de Perpignan, selon le site Marine Traffic.

Toujours selon nos confrères de Midi Libre, des voyageurs qui devaient embarquer dans le ferry ce dimanche à destination du Maroc attendaient toujours des consignes sur leur voyage ce dimanche après-midi.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV