BFMTV
Santé

3e dose de vaccin: Fischer veut que les plus fragiles puissent en bénéficier "sans attendre"

Alain Fischer "Monsieur Vaccin" lors d'une conférence de presse à Paris, le 25 février 2021

Alain Fischer "Monsieur Vaccin" lors d'une conférence de presse à Paris, le 25 février 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

L'immunologue, "M. Vaccin" du gouvernement, a précisé qu'un arbitrage pourrait intervenir ce mercredi concernant l'injection d'une troisième dose de vaccin.

Face à la reprise épidémique due au variant Delta, la question de l'injection d'une troisième dose de sérum pour renforcer l'immunité est soulevée. Alain Fischer se déclare en faveur d'un rappel "sans attendre" pour les personnes les plus fragiles qui ont été vaccinées en début de campagne, dès la fin du mois de décembre.

"Nous avons proposé que dès la rentrée, les personnes les plus fragiles, les plus vulnérables, en gros, les personnes âgées de plus de 80 ans, en particulier celles qui résident en Ehpad et qui ont été les toutes premières vaccinées fin décembre et au mois de janvier dernier, et d'autre part, les malades extrêmement fragiles, immunodéprimées, puissent bénéficier d'un rappel très vite, sans attendre", a indiqué ce mercredi le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale sur franceinfo.
"Je pense qu'un arbitrage va intervenir aujourd'hui", avait-il préalablement déclaré.

Un Conseil des ministres ainsi qu'un Conseil de défense sanitaire se tiennent ce mercredi matin. La question de la troisième dose devrait entre autres être évoquée lors du Conseil de défense.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV