BFMTV

Rennes - Page 13

Rennes: deux enfants victimes d’une noyade, un témoin raconte la scène

Rennes: deux enfants victimes d’une noyade, un témoin raconte la scène

Deux jumelles de quatre ans ont été transportées dans un état critique à l'hôpital de Rennes dimanche après s'être noyées dans les étangs d'Apigné, en Ille-et-Vilaine. La première enfant a été secourue par les personnes qui ont alerté les pompiers vers 16 heures tandis que la seconde a été retrouvée dans l'eau par les secours. "Il y a des sapeurs-pompiers qui sont descendus dans l’étang pour voir s’il n’y avait pas d’autres personnes qui s’étaient noyées", rapporte Sébastien, un témoin. "Ils sont restés ici pendant une heure pour tenter de réanimer les deux personnes", ajoute-t-il.

Outreau: l’avocat général requiert l’acquittement, la réaction de Daniel Legrand

Outreau: l’avocat général requiert l’acquittement, la réaction de Daniel Legrand

Acquitté en 2005 dans l’affaire Outreau, Daniel Legrand fils comparaît à Rennes pour la même affaire de pédophilie, pour la période où il était mineur. L’avocat général a requis jeudi son acquittement. Daniel Legrand a réagi au micro de BFMTV: "L’avocat général dit la vérité. Il a compris que j’étais innocent (…) C’était émouvant (…) Je n’attendais que cela (…) Je suis satisfait." Daniel Legrand fils doit maintenant attendre le verdict du tribunal de Rennes pour savoir si les réquisitions de l’avocat général ont été suivies par les jurés, et s’il est acquitté dans ce dernier volet de l’affaire d’Outreau.

Procès d’Outreau: Daniel Legrand "a été mon compagnon d’infortune", déclare un acquitté

Procès d’Outreau: Daniel Legrand "a été mon compagnon d’infortune", déclare un acquitté

Les acquittés d’Outreau sont venus témoigner lundi et mardi à Rennes de l’innocence de Daniel Legrand fils, acquitté lui aussi en 2005. Le jeune homme est devant la cour d’assise de Rennes pour les mêmes accusations de pédophilie que dans le passé. Seule différence: elles portent sur la période où il était mineur qui devait être jugée par un autre tribunal. Emu, l’acquitté d’Outreau Alain Marécaux, a déclaré mardi à la presse: "Je suis de nouveau dans une cour d’assise pour venir témoigner pour une personne qui a été mon compagnon d’infortune. Je m’étais promis de ne plus jamais faire d’interview (…) Si je suis là aujourd’hui, c’est pour lui."

Affaire Outreau: "Je ne suis pas un menteur", martèle Jonathan Delay

Affaire Outreau: "Je ne suis pas un menteur", martèle Jonathan Delay

Au troisième jour du procès d’Outreau à Rennes, Jonathan Delay maintient ses accusations envers Daniel Legrand, pour des "abus sexuels" qu’il aurait commis lorsqu’il était mineur. "Je n’ai pas peur de dire que mes souvenirs ne me permettent pas de donner certains détails", a déclaré le plaignant au micro de BFMTV. "J’aimerais que les gens comprennent que replonger dix ans en arrière dans mes souvenirs, ce n’est pas facile. Je ne suis pas un menteur. Je veux qu’on retire cette fameuse étiquette de mon front", a demandé Jonathan Delay.

Affaire Outreau: "Je ne vois pas comment la cour d’assises pourrait condamner Daniel Legrand"

Affaire Outreau: "Je ne vois pas comment la cour d’assises pourrait condamner Daniel Legrand"

Au deuxième jour du procès de l’affaire Outreau à Rennes, Jonathan Delay a réitéré ce mercredi ses accusations d'abus sexuels contre Daniel Legrand. L’avocat de l’accusé considère que sur la déposition du plaignant, "la procédure a fait pschitt". "Je ne vois pas, avec les déclarations qui ont été faites cet après-midi par Jonathan Delay, comment la cour d’assises pourrait venir à condamner Daniel Legrand", a estimé Me Hubert Delarue. "Il y a un grand soulagement de notre part", a confié l’avocat après "cette déclaration qui devait faire toute la lumière sur l’affaire d’Outreau".

Affaire Outreau: à la barre, Jonathan Delay accuse Daniel Legrand

Affaire Outreau: à la barre, Jonathan Delay accuse Daniel Legrand

L'un des 13 acquittés d'Outreau, Daniel Legrand, est jugé devant la cour d’assises pour mineurs de Rennes depuis mardi pour des viols sur des enfants, qu'il aurait commis alors qu'il avait moins de 18 ans. Des faits identiques à ceux pour lesquels il a déjà été acquitté en 2005. Ce mercredi, Jonathan Delay a désigné la personne de Daniel Legrand même si ses souvenirs restent flous. L’accusé et son avocat dénoncent un acharnement.

Affaire Outreau: "C'est un gamin détruit", témoigne la soeur de Daniel Legrand

Affaire Outreau: "C'est un gamin détruit", témoigne la soeur de Daniel Legrand

"Ce n'est plus du tout le gamin qu'on a connu, il est méconnaissable. Il a 33 ans, mais je me dis que c'est un gamin de 25 ans, il n'a pas évolué. Il s'est enfermé dans un truc et il faut toujours qu'on soit là. Il ne peut pas se gérer tout seul. C'est un gamin complètement détruit", a témoigné la sœur de Daniel Legrand. Le trentenaire est jugé mercredi à Rennes pour des accusations de viols retenues contre lui en 2003 à l'issue de l'instruction initiale de l'affaire d'Outreau, menée par le juge Fabrice Burgaud, mais qui n'avaient pas encore été jugées pour la période où il était mineur.

Affaire d’Outreau: un nouveau procès pour Daniel Legrand, l’un des acquittés

Affaire d’Outreau: un nouveau procès pour Daniel Legrand, l’un des acquittés

Dix ans après le fiasco qui avait ébranlé l'institution judiciaire, l'affaire d'Outreau resurgit avec l'ouverture dans une ambiance électrique, ce mardi à Rennes, du procès de l'un des 13 acquittés, Daniel Legrand. Accusé de viols, il compte prouver son innocence. "Pourquoi il veut m’attaquer alors que je ne le connais pas ?", s’est interrogé l’accusé au micro de BFMTV. "C’est quoi son but? Faire souffrir des innocents", a affirmé Daniel Legrand. Face à lui, Jonathan Delay. A l’époque du procès d’Outreau, il s’était constitué partie civile. Mais en tant que mineur, il n’avait pas pu s’exprimer. Ce mercredi, ce sera à son tour de s’expliquer.

Outreau: Jonathan Delay "souhaite repartir sur de nouvelles bases" avec ce procès

Outreau: Jonathan Delay "souhaite repartir sur de nouvelles bases" avec ce procès

Comme pour les faits supposés commis alors qu'il était majeur et pour lesquels il a été acquitté, Daniel Legrand fils est jugé depuis mardi à Rennes pour des viols présumés qui auraient été commis sur les quatre fils de la famille Delay, dont le père et la mère ont reconnu avoir abusé sexuellement. "Ca fait 10 ans que je vis avec un puzzle qui n'est pas terminé et seule une belle justice pourra m'apporter cette dernière pièce du puzzle qui pourra me laisser vivre à l'heure d'aujourd'hui", a affirmé Jonathan Delay aux journalistes, peu avant son arrivée dans la salle d'audience mardi matin. "C’est un procès qui n’était pas terminé. A la fin de ces trois semaines, ça sera pour moi la chance de pouvoir repartir sur de nouvelles bases", a poursuivi la victime présumée.

Outreau: nouveau procès pour Daniel Legrand fils, un homme brisé

Outreau: nouveau procès pour Daniel Legrand fils, un homme brisé

Dix ans après avoir été acquitté, Daniel Legrand fils comparaît à nouveau devant la justice dans l’affaire Outreau. A l’origine de ce nouveau procès, qui s’est ouvert mardi à Rennes, une association de défense des enfants qui a rappelé au parquet que les charges retenues contre le jeune homme lorsqu'il était mineur n'avaient pas encore été jugées. Daniel Legrand ne pensait pas repasser un jour devant la justice. Une équipe de BFMTV l’a rencontré, bouleversé de devoir encore une fois s’expliquer devant des juges.

Drame de Clichy-sous-Bois: "Les policiers sont intouchables", estime le frère de Zyed

Drame de Clichy-sous-Bois: "Les policiers sont intouchables", estime le frère de Zyed

Le tribunal correctionnel de Rennes a relaxé lundi les deux policiers, près de 10 ans après la mort de Zyed et Bouna sur un site EDF, en 2005 à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. A la sortie de la salle d’audience, Adel Benna, le frère de Zyed, a déclaré "qu’il n’y avait pas de justice". "Je suis écœuré et blessé" a-t-il confié, au milieu d’une horde de journalistes. "Les policiers sont intouchables. Ils ne sont jamais condamnés", a estimé le frère d’une des victimes.

Clichy-sous-Bois: Pour les policiers, "c’est la fin d’un chemin de croix", estime leur avocat

Clichy-sous-Bois: Pour les policiers, "c’est la fin d’un chemin de croix", estime leur avocat

Le tribunal correctionnel de Rennes a relaxé lundi les deux policiers, près de 10 ans après la mort de Zyed et Bouna sur un site EDF, en 2005 à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. "Mes deux clients ont, depuis le premier jour, l’intime conviction qu’ils n’ont commis ni faute, ni erreur, ni délit. Pour eux aussi, ces neuf ans ont été neuf années de souffrance", a déclaré Daniel Merchat, l’avocat des deux agents poursuivis pour non-assistance à personne en danger. Pour les deux policiers, "c’est la fin d’un chemin de croix ", a ajouté Me Merchat.

Outreau: un nouveau procès s’ouvre pour Daniel Legrand

Outreau: un nouveau procès s’ouvre pour Daniel Legrand

Daniel Legrand parle d’une "justice absurde". Il a été acquitté en 2005 dans l’affaire d’Outreau, l’un des pires fiascos judiciaires. Mais, le jeune homme devra à nouveau comparaître mardi, à Rennes, devant la justice. Une association de défense des droits de l’enfant a réclamé qu’un procès se tienne aux assises des mineurs pour les deux années supposées des faits où il était mineur. "J’ai des choses à dire, je veux qu’on me retire cette étiquette de menteur", a indiqué à une équipe de BFMTV une victime présumée, qui ne souhaite pas s’étendre sur ses déclarations avant le procès.

Pédophilie à l’école: la Justice devra bientôt transmettre les condamnations à l’administration

Pédophilie à l’école: la Justice devra bientôt transmettre les condamnations à l’administration

Après les actes pédophiles suspectés dans les écoles de Villefontaine dans l’Isère et d’Orgères près de Rennes, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé un projet de loi ce lundi lors d’une conférence de presse à Grenoble. Le texte prévoit que la Justice devra automatiquement faire part des condamnations de personnes travaillant avec des enfants. Cette mesure va au-delà des enseignants et directeurs d’école, "tous les agents publics au contact de mineurs" seront concernés. Ce projet de loi sera présenté le 1er juin à l’Assemblée nationale.

Pédophilie à l’école: l’Éducation nationale regrette le manque de communication

Pédophilie à l’école: l’Éducation nationale regrette le manque de communication

Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem ont présenté ce lundi les conclusions de l'enquête administrative ouverte suite aux scandales de pédophilie en milieu scolaire. A Villefontaine, "le parcours de l’enseignant a été examiné en détails et rien ne pouvait laisser supposer qu’il présentait des risques pour les enfants", a déclaré Isabelle Roussel, inspectrice générale de l’Éducation nationale, lors d’une conférence de presse à Grenoble. A Rennes, "l’Éducation nationale n’avait pas reçu d’avis officiel concernant la condamnation de l’enseignant en 2006", précise Isabelle Roussel. En 2013, des informations avaient été transmises par voie orale aux services de l'Education nationale. Mais ces renseignements ne sont pas remontés jusqu'au rectorat, et il n'est pas certain qu'ils auraient pu être vérifiés.

Pédophilie: l'ex-compagne d'un professeur suspendu avait mis en garde l'Éducation nationale

Pédophilie: l'ex-compagne d'un professeur suspendu avait mis en garde l'Éducation nationale

Le 31 mars dernier, le rectorat de Rennes a annoncé la suspension d'un professeur de sport à Orgères en Ille-et-Vilaine. L'homme avait été condamné en 2006 pour détention d'images pédopornographiques. Également mis en examen en 2011, il continuait d'enseigner. Son ex-compagne a confié à BFMTV avoir alerté les autorités, sans jamais avoir été entendue. C'est seulement après l'embrasement médiatique généré par l'affaire du directeur présumé pédophile à Villefontaine en Isère que les choses se sont bousculées.

Pédophilie: le rectorat de Rennes suspend un professeur condamné en 2006

Pédophilie: le rectorat de Rennes suspend un professeur condamné en 2006

Une semaine après l'interpellation d'un directeur d'école près de Lyon, écroué pour viols sur plusieurs élèves, un autre enseignant a été suspendu ce mardi dans l'académie de Rennes. En 2006, l’enseignant avait été condamné pour détention d’images pédopornographiques. A l’époque, la justice n’avait pas jugé bon de prévenir l’Education nationale, car l’affaire s’était déroulée dans un cadre familial. Aujourd’hui, il est mis en examen pour des suspicions de pédophilie, toujours dans le cadre familial. Cette fois le rectorat a été prévenu et a décidé de suspendre l’enseignant, par mesure de précaution.