BFM Pratique
Maison
Partenaire

Comment se débarrasser des rongeurs qui envahissent Paris et l’Île-de-France ?

Comment se débarrasser des rongeurs ?

Comment se débarrasser des rongeurs ? - Gettyimage

Ils seraient plus de cinq millions à évoluer dans la capitale. De plus en plus visibles, les rongeurs prolifèrent partout en France, mais surtout dans les grandes villes comme Paris. Pourquoi sont-ils si nombreux dans ces zones ? Et comment les éradiquer soi-même ?

Lorsque l’on sait qu’une rate peut donner naissance à 55 ratons en l’espace d’une seule année, il est plus facile de comprendre pourquoi les rats d’égout envahissent nos villes. Si leur présence contribue à réduire les déchets, et notamment à Paris, pour le plus grand bonheur des éboueurs, les rongeurs sont souvent jugés comme sales et peuvent entraîner de nombreux dégâts.

Les rongeurs, un fléau en progression

Ils grouillent dans les parcs, les cuisines des restaurants, les rames de métro, mais aussi dans les canalisations et murs de nos habitations. Les rats sont nombreux à proliférer sur le territoire français et véhiculent un symbole d’insalubrité. De nombreux facteurs, généralement liés à l’activité humaine, amènent les rats à peupler notre quotidien. La première raison est la présence de nourriture à l’air libre. Poubelles mal fermées derrière les restaurants, végétation dans les parcs, déchets sauvages, mais aussi points d’eau stagnante… Autant d’éléments dont raffolent les rats et favorisent leur invasion.

Enfin, le réchauffement climatique invite les rats à se reproduire davantage, bénéficiant d’un terreau plus fertile par l’augmentation des températures et la montée des eaux lors de pluies importantes. En Île-de-France et à Paris plus qu’ailleurs, ces nuisibles sont particulièrement visibles. Et ce n’est pas la Mairie de Paris qui dira le contraire, œuvrant, depuis plusieurs années, contre leur prolifération à travers des plans de dératisation.

Comment identifier la présence de rongeurs chez soi ?

Vous avez l’intuition qu’un rongeur s’est introduit chez vous. Ils peuvent en effet se faufiler sous votre plancher, sous une porte ou dans votre toiture. Que ce soit un rat, une souris ou un mulot, voici quelques indices permettant de les repérer :

  • Le bruit ; craquements provenant du sol, des murs, proche des canalisations ;
  • Une odeur désagréable similaire à un aliment périmé : il peut s’agir d’urine de rat ;
  • Des morceaux de carton ou de plastique déplacés/troués : les nuisibles se cachent souvent sous des contenants ;
  • La disparition de nourriture : miettes, aliments déplacés dans votre placard… ;
  • Des câbles ou des tuyaux de canalisation grignotés ;
  • La présence d’excréments, qui mesurent la taille d’un grain de riz.

Attention, les déjections de rongeurs peuvent contenir des maladies et virus dangereux, voire mortels pour les humains. Elles véhiculent, une fois sèches, la salmonellose ou encore la peste bubonique. Mais pas seulement ; le seul contact avec un rat peut générer la leptospirose (maladie des rats). Voici pourquoi, en cas de suspicion, il est primordial de se saisir du problème au plus vite.

Ne laissez pas trainer votre nourriture

Sans grande surprise, c’est la présence de nourriture qui attire les rongeurs dans un habitat. Un rat noir peut ainsi engloutir jusqu’à 30 g de nourriture par jour, tandis qu’une souris s’alimentera à hauteur de 3 à 5 g. Si le cliché veut qu’un rongeur soit principalement attiré par un morceau de fromage, il succombe également à bien d’autres aliments comme la viande, les graines, les biscuits ou encore les légumes. Les rongeurs sont aussi attirés par l’humidité, d’où leur forte présence dans des caves et des sous-sols.

Quelques bonnes pratiques pour s’en débarrasser

Avant de contacter une entreprise experte, sachez qu’il existe déjà des façons de se débarrasser des nuisibles que vous pouvez mettre en place vous-même. En voici quelques-unes :

  • Étaler du talc ou de la farine sur la surface proche de l’endroit où vous pensez que le rongeur se trouve et sévit ;
  • Placer un piège comme une tapette à rat ou souris, un produit raticide ou encore une nasse si vous ne souhaitez pas l’exterminer ;
  • Boucher les trous identifiés qui servent d’accès aux rongeurs ;
  • Laisser votre chat se charger de sa capture, si vous en avez un.

Si en procédant par vous-même, vous n’avez toujours pas réussi à vous débarrasser des rongeurs qui ont pris place chez vous, la solution la plus recommandée est de se tourner vers une société spécialisée dans la dératisation qui intervient dans les logements privés comme les locaux professionnels. Sachez qu’une opération de dératisation nécessite en moyenne une à deux interventions au maximum. Les tarifs d’intervention varient selon la surface de votre logement et l’ampleur de la colonisation du ou des nuisibles. Il est à noter que les frais de dératisation sont, en principe, à la charge du propriétaire, sauf si le locataire n’a pas respecté son obligation d’entretien du logement. Enfin, si la source du problème se situe dans les parties communes d’une copropriété, ce sera au syndic de s’occuper du problème.

Sources : Docteur Nuisibles ; Espace-sciences.org

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec Docteur Nuisibles. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu

En partenariat avec Docteur Nuisibles