BFM Pratique

Comment financer les études de ses enfants ?

-

- - -

Avec des frais de scolarité élevés et la nécessité de payer un logement, certains parents peinent à financer les études de leurs enfants. Si 23% des étudiants sont contraints de travailler pour financer leurs études, il existe néanmoins des prêts bancaires et des aides d’État pour aider les parents à financer les études supérieures de leurs enfants.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com 

Pour un étudiant à l'Université, les frais varient de 1000 à 6000 euros par an et de 4000 à 15 000 euros par an pour un étudiant en Grandes Ecoles. Pour faire face à ces contraintes financières, l'emprunt bancaire est souvent envisagé par les parents. Cette opération consiste à se faire prêter une somme d'argent par un établissement bancaire avec l’engagement de rembourser la somme prêtée, ainsi que les frais éventuels et les intérêts, sur une durée déterminée. Il s'agit d'une solution tout à fait applicable au financement des études ou d'une école par les parents. Bien entendu, son montant et ses modalités de remboursement sont à négocier avec le banquier.

Autre financement possible : le crédit à la consommation. Le crédit étude correspond à un prêt personnel et ce produit est non affecté, c’est-à-dire qu’il permet à l’emprunteur de ne pas avoir à justifier l’utilisation de la somme d’argent prêtée et offre ainsi plus de souplesse. Le crédit étude est notamment une bonne option si votre enfant ne peut pas contracter un prêt étudiant. Selon l’établissement financier, cette opération de crédit permet d'emprunter jusqu'à 75 000 euros et le remboursement peut être échelonné sur 7 années. Il convient de faire jouer la concurrence entre les établissements de crédit pour bénéficier du meilleur taux d'intérêt.

Le prêt étudiant peut directement être souscrit par l'étudiant. L'avantage de cette opération est qu'elle permet de différer le remboursement, c'est-à-dire de payer le montant emprunté une fois les études menées à leur terme. Son montant peut atteindre un maximum de 15 000 euros et varie, comme son taux d'intérêt ou ses modes de remboursement, selon la banque ou l'établissement de crédit. Il faut cependant avoir moins de 28 ans et pouvoir bénéficier d'une caution ou d'une garantie parentale. Cette dernière condition n'est pas toujours aisée à remplir. Dans ce cas, l'Etat peut garantir le prêt par l'intermédiaire de ses banques partenaires.

>> Retrouvez tous les codes avantage BforBank sur BFMTV

L'Etat a mis en place plusieurs dispositifs pour aider au financement des études. Le principal concerne les bourses sur critères sociaux. Cette aide est calculée en fonction du revenu des parents, du nombre d'enfants poursuivant des études et de l'éloignement géographique. Elle donne droit, selon un échelon allant de 1 à 10, à un montant compris entre 1009 euros et 5551 euros, calculé sur 10 mois et versé mensuellement. Elle permet également d'avoir une exonération complète des droits d'inscription, ou encore de bénéficier d'une priorité sur l'attribution d'un logement étudiant. Il est d'ailleurs possible de procéder à une simulation en ligne du montant de la bourse sur le site du CROUS/CNOUS.

Un autre dispositif concerne les aides spécifiques destinées à surmonter une période difficile ou une situation d'urgence. Cette aide peut alors prendre la forme soit d'une allocation annuelle, soit d'une aide ponctuelle. Elles sont soumises à certaines conditions. Par exemple, l'allocation annuelle s'adresse aux étudiants en situation d'autonomie ou en rupture familiale, ou encore à ceux qui reprennent leurs études après l'âge de 28 ans mais qui ont moins de 35 ans. L'aide ponctuelle concerne les évènements graves qui se présentent en cours d'année universitaire. Dans les deux cas, la situation fait l'objet d'une évaluation sociale par les services du CROUS/CNOUS. La décision est prise en commission et l'anonymat de l'étudiant est préservé.

Le loyer est l'une des dépenses les plus importantes dans le budget des études. Pour en alléger la charge, des aides gérées par la CAF ont été mises en place. Il s'agit principalement de l'ALS et de l'APL, déterminées selon le plafond de ressources de l'étudiant, du type de logement, du montant du loyer ou encore du statut boursier ou non. Cette aide, versée mensuellement, peut couvrir une part du loyer et ainsi contribuer au financement des études. Les démarches peuvent être réalisées en ligne sur le site de la CAF. Il est même possible de procéder à une simulation en ligne par rapport à sa situation.

Nombre de parents et d'enfants pensent, souvent à tort, ne pas pouvoir bénéficier de certaines aides ou mécanismes de financement. C'est pourquoi, il importe d'envisager chaque solution sans a priori et d'évaluer sa situation au regard des conditions d'obtention du crédit ou des aides de l'Etat.

BFM Pratique Finances Perso