BFM Pratique

Mariage : comment bien gérer votre budget ?

Mariage, comment bien gérer votre budget ?

Mariage, comment bien gérer votre budget ? - Jacob Lund - Shutterstock

Elle / il a dit oui : c’est parti pour l’organisation du plus beau jour de votre vie ! Or célébrer une union en grandes pompes avec toute sa famille et ses amis est rarement gratuit. En fonction du type de fête souhaité, le coût de l’événement peut atteindre des sommets. Comment arbitrer entre les différents postes et faire les meilleurs choix ? Focus sur les grandes dépenses à prévoir et à budgéter.

Combien d’invités seront présents au mariage ?

Le budget d’un mariage n’est pas illimité. Avant d’organiser ce grand jour, déterminer le nombre d’invités au mariage est crucial. Ce chiffre déterminera en effet TOUT le reste, et plus particulièrement les dépenses que vous allouerez aux différents postes. En invitant moins de proches, vous pourrez peut-être vous lâcher sur certains aspects de l’événement (fleurs, salle, extras, etc.). Un grand mariage nécessitera a contrario d’effectuer davantage de compromis afin de rester dans les clous.Peur de vexer un cousin éloigné ou un vieil ami que vous n’avez pas vu depuis 10 ans ? N’oubliez pas, ce jour est avant tout votre moment - que vous paierez - avec les proches que vous aurez minutieusement choisis pour être témoins de votre union. Il serait ainsi dommage de renoncer au mariage de vos rêves pour éviter d'offenser certaines personnes qui font vaguement partie de votre vie…

Quels sont les essentiels à planifier ?

Une fois le mariage déclaré à l’église ou à la mairie, place à la suite ! À condition, bien sûr, de bien l’avoir préparée en amont…On ne le répètera jamais assez : un mariage se planifie. Des mois, voire plus d’un an à l’avance.

La salle et la décoration

Où se tiendra la soirée de mariage ? C’est la grande question. Salle des fêtes, château, domaine privé, jardin, rooftop ou encore restaurant privatisé : il y en a absolument pour tous les goûts ! Et tous les budgets.Un cocktail sera-t-il prévu après la cérémonie ? Pour les invités qui n’ont pas été conviés au dîner et à la fête, ce vin d’honneur est très important puisqu’il est synonyme d’ultimes moments de célébration. Pour ce “before”, il est d’ailleurs préférable de trouver un lieu différent de celui où se tiendra la fête, mais néanmoins très proche pour que les autres invités puissent s’y rendre à pied. Et pour cause, différencier les deux lieux permet de ne pas empiéter sur les derniers préparatifs en coulisses, mais aussi d’éviter que le malaise s’installe si les personnes non conviées à la soirée restent pour le dîner…Véritable casse-tête, le choix de la salle a son importance puisqu’elle doit être polyvalente et suffisamment grande. Le lieu en question doit pouvoir à la fois accueillir de nombreuses personnes assises, mais aussi disposer d’un espace dégagé qui servira de dancefloor. Inutile non plus de choisir une salle beaucoup trop grande (et plus chère), l’ambiance serait résolument moins festive.Choisir un espace brut, une salle toute équipée, un lieu avec une forte identité ? Telle est la question. Le choix du lieu et des services proposés sur place déterminera la nécessité ou non d’investir dans de la décoration (hors fleurs), d’embaucher du personnel, de louer des tables, des chaises, de la vaisselle ou encore du matériel audio. Faites le calcul : ce lieu qui vous semble si peu onéreux ne nous reviendra-t-il pas plus cher in fine ?Un autre invité peut également se joindre à la fête : la pluie. Prévoir un plan B, avec la location de tentes ou en optant pour un espace couvert ou semi-ouvert, sauvera assurément la soirée !

La nourriture et les boissons

Il faudra ensuite booker le traiteur. Si certains dépenseront sans compter en partant sur des mets raffinés (foie gras, crustacés, caviar..) pour le dîner, d’autres miseront au contraire sur la simplicité sans négliger la gourmandise pour autant. Un conseil : restez light en privilégiant la qualité à la quantité. Il serait dommage que vos invités ne puissent plus se lever de table... La soirée doit pouvoir continuer sur la piste !De plus, le service à table coûtera plus cher qu’un buffet, ce dernier nécessitant bien moins de personnel. Vous pouvez également faire un mix en faisant servir le plat principal et en préférant un buffet pour les entrées et desserts. Enfin, les boissons sont primordiales. Il est conseillé de prévoir large afin d’éviter que vos invités se retrouvent à sec avant la fin de la soirée. S’il reste trop de bouteilles, aucun problème, vous les garderez pour d’autres soirées et apéros futurs…Enfin, si un vin d’honneur est prévu avant le dîner, le maître-mot est “légèreté”. Amuses bouches et bulles suffiront à régaler vos invités avant de passer à table.

La robe (et le costume)

Eh oui, on ne se marie pas tous les jours. Autant se parer d’habits de lumière ! Pour la future mariée, le choix de la robe est tout simplement primordial. Le prix de certains modèles pouvant monter à plusieurs milliers d’euros, le budget d’un mariage peut se retrouver fortement impacté par la robe en question... Et si vous décidiez plutôt d’en louer une ?De plus en plus de Français et Françaises se tournent en effet vers des services de location pour choisir leur costume et robe pour l’évènement. Après tout, ils ne seront utilisés qu’une seule fois !

Le photographe

Moment unique dans une vie, le mariage fait partie de ces rares occasions où tout le monde est réuni. Pour se créer des souvenirs qui dureront toute une vie, autant immortaliser ces précieux instants ! D’où l’importance d’embaucher un bon photographe, avec lequel vous aurez le feeling.Si les prix d’un shooting peuvent varier du quitte au double, voire au triple, le choix du professionnel qui réalisera les clichés de ce jour si spécial ne doit pas être pris à la légère, ni dépendre uniquement du coût de la prestation. N’hésitez pas à consulter les portfolios des différents photographes de votre région et, surtout, de vous y prendre à l’avance. Ces derniers sont particulièrement sollicités pendant la saison des mariages !

Le DJ

Embaucher un DJ représente un coût. Ne pas faire appel à un DJ peut cependant vous coûter la soirée… La fête du mariage est le point culminant de cette journée. Il ne faudrait pas qu’elle se termine sur une mauvaise note.DJ est un métier. Votre playlist, aussi géniale soit-elle, n’aura peut-être pas le succès escompté. Faire appel aux services d’un professionnel permettra de profiter sereinement de la soirée sans avoir à gérer la musique, ni les requêtes de vos proches… Si vous craignez que le DJ s’aventure sur des styles musicaux trop “niches” ou, au contraire, trop “bonhomme en mousse”, n’hésitez pas à le briefer avant et à lui transmettre une liste de titres à diffuser absolument lors de la soirée.

Et si vous ajoutiez quelques extras ?

Une fois les essentiels planifiés, il y a tout le reste. C’est le moment d’exprimer votre créativité et de proposer des activités et décorations à l’image de votre couple. En tâchant de respecter, évidemment, le budget que vous vous étiez fixé dès le départ.Mur de fleurs, groupe de musique, pochette surprise pour les invités, sculptures de glace, château gonflable pour les enfants, atelier de couronnes de fleurs, Polaroïds sur les tables, bar à huîtres, terrain de pétanque, Food truck de burger après minuit… La seule limite est votre imagination (et votre portefeuille) !

Vous souhaitez organiser votre mariage prochainement ? La Banque Postale vous accompagne dans le financement de vos projets. Vous pouvez réaliser une simulation en ligne pour estimer les mensualités de remboursement d'un Prêt personnel Projet(1).

La Banque Postale
Pour toute souscription d’un Prêt personnel Auto, Travaux ou Projet⁽¹⁾ du 06/09 au 28/11/2021 inclus.
Pour toute souscription d’un Prêt personnel Auto, Travaux ou Projet⁽¹⁾ du 06/09 au 28/11/2021 inclus.

• de 8 000€ inclus à 20 000€ exclu • sur 12 mois • 0€ de frais de dossier

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ. VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER.

Exemple⁽²⁾ : pour un Prêt personnel Auto, Travaux ou Projet de 8 000 € sur 12 mois au taux débiteur fixe de 0.79%, soit un TAEG fixe de 0.79%, le remboursement s'effectue en 12 mensualités de 669.52 €. Montant total dû: 8 034.24 €. Pas de frais de dossier. Assurance Décès Invalidité⁽³⁾ facultative: TAEA de 1.68 %, soit 6 € /mois (non inclus dans la mensualité), soit un montant total dû sur la durée total du prêt de 72 €.

(1) Offre réservée aux particuliers, sous réserve d’étude et d’acceptation définitive de votre dossier par le prêteur. Vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires révolus.

(2) Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours.

(3) Selon conditions contractuelles.

Prêteur : LA BANQUE POSTALE CONSUMER FINANCE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 2 200 000 €. 1 avenue François Mitterrand 93212 La Plaine Saint Denis Cedex. RCS Bobigny n°487 779 035. ORIAS n°09 051 330.

Distributeur/Intermédiaire de crédit : LA BANQUE POSTALE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 6 585 350 218 €. 115 rue de Sèvres, 75275 Paris Cedex 06. RCS Paris n°421 100 645. ORIAS n°07 023 424.

Assureur : SOGECAP - S.A. d’Assurance sur la Vie et de Capitalisation au capital de 1 168 305 450 € entièrement libéré. Siège social : Tour D2 - 17 bis place des Reflets 92919 Paris La Défense CEDEX. RCS Nanterre 086 380 730. Entreprise régie par le Code des assurances.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec La Banque Postale. La rédaction de BFMTV n’a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec La Banque Postale