BFM Pratique

L’Islande à moto et en autonomie : un projet qui réclame une préparation sérieuse

Laurent Cochet en Islande.

Laurent Cochet en Islande. - Laurent Cochet

Plus encore que l'Afrique, la Sibérie que j'ai eu la chance de traverser à moto, l'exploration de l'Islande requiert un niveau de préparation bien spécifique tant cette contrée, aux décors dignes de Game of Thrones, se veut rude et hostile.

L’Islande : un tout petit bout de terre coincé entre le Groënland et la Norvège, seulement 2.700 kilomètres au sud du Pole Nord. Cent trente volcans actifs, une éruption tous les quatre à six ans, dix pour cent de la superficie occupée par des glaciers dont le Vatnajokull grand comme la Corse. Ou l’Eyjafjallajökull qui fut capable de semer le chaos dans le ciel européen pendant plus d’un mois. On y trouve également la Þjórsá, plus vaste et plus volumineuse coulée de lave au Monde avec ses 970 km2 et 26 km3.

L’Islande, c’est un peu comme si la création de la Terre s’était arrêtée au premier jour, dans le chaos absolu du feu, de la roche, du vent, du sable et de la glace. Et que le mot nature en était resté à sa plus simple expression !

Une description flamboyante (mais juste) qui a largement de quoi intimider au moment de s’attaquer à l’exploration de cette contrée. Qui plus est en solo, en autonomie totale et à moto. Cet incroyable projet, mené avec le concours de la Banque Postale, m’a d’ailleurs longuement fait hésiter lorsqu’à la veille de mon départ, j’apprenais que 3.000 secousses venaient d’agiter les sismographes et que le Grimmsvötn était sur le point d’entrer en éruption.

La préparation minutieuse de ce voyage (au cours duquel j’allais réaliser plus de 6.000 kilomètres de pistes tout terrain alors que le tour de l'Île par la nationale n’en compte que 1.300) allait donc prendre une importance toute particulière parmi les nombreux voyages que j’ai déjà réalisés. Je n’allais pouvoir compter que sur moi-même pour m’orienter (les tempêtes montent vite au centre du pays dans les désertiques Highlands), traverser de profond gués alimentés chaque été par la fonte des glaciers, relever la moto seul en cas de chute, et me sortir seul des profonds sables noirs issus des cendres volcaniques.

Pour mettre toutes les chances de mon côté, j’ai imaginé un engin unique qui fût baptisé Betty et financé par la Banque Postale. Sa particularité était d’embarquer un treuil électrique à l’avant. Du jamais vu sur une moto. Betty fut également équipée d’un système snorkel qui allait permettre d’immerger le moteur dans les passages à gué sans en compromettre le fonctionnement. La capacité d’emport d’essence fut elle portée à plus de 27.5 litres pour tenter d’échapper à la panne sèche dans les hautes terres ou plus de 270 km de pistes difficiles peuvent parfois séparer deux points d’essence. Des suspensions renforcées et rallongées, une bagagerie spécifique sont venus compléter cette préparation de haut vol.

À titre personnel, ce voyage m’a fait faire une petite entorse à mes habitudes. Normalement, je n’aime pas trop éplucher les guides touristiques à l’avance, afin de garder l’effet de surprise. Découvrir par moi-même, ne pas me faire emmener forcément vers l’évidence. Mais disons que par prudence et anticipation, j’ai tout de même étudié de près les nombreuses pistes off road. J’ai détaillé à la loupe une incroyable carte qui répertorie les gués les plus profonds selon leur saison, les passages sablonneux les plus difficiles ou encore les pistes où les passages d’autres véhicules se font extrêmement rares.

J’ai également mis toutes les chances de mon côté en visitant chaque matin le site "road.is" qui permet de connaître l’état des pistes, la météo changeante, les avis de tempête et les tremblements de terre. C’est d’ailleurs ainsi, et alors que je venais de planter ma tente à Dreki Hut, non loin du sublissime lac Myvatn aux eaux turquoises, qu’une Ranger est venue me trouver, en m’expliquant que étions sur l’épicentre d’un petit tremblement de terre qui venait tout juste de se produire. Qu’il ne fallait pas s’inquiéter outre mesure pour l’instant, mais qu’elle reviendrait me prévenir s’il fallait évacuer les lieux.

Pour le reste, j’ai pu compter sur une solide expérience en terme de road trips : une excellente connaissance de mon GPS et de la navigation, un paquetage réduit au minimum pour ne pas trop alourdir la moto et bivouaquer le soir dans les endroits autorisés. Mais aussi, énormément de concentration dans le pilotage à l’approche des pistes les plus désertiques que j’allais emprunter, comme les F910 et F210 au cœur de l’lslande. Ne pas se faire piéger, ne pas chuter, rouler avec sa tête et pas avec ses tripes. Jauger chaque coup de gaz, tout en profitant des merveilles de cette incroyable île. Je ne dis pas que l’Islande est réservée à l’élite du baroudeur. Je pense seulement que cette destination doit être abordée avec énormément d’humilité et de circonspection. Sans pour autant se décourager à l'avance. Car avec une bonne préparation (une destination aussi mythique peut se prévoir deux ou trois ans en avance) mais aussi et surtout en envisageant de partir à deux ou en groupe. Tout devient alors nettement plus simple.

Laurent Cochet.

Youtubeur moto et aventurier

Ambassadeur de La Banque Postale

Vous aussi vous rêvez d’évasion ou d’un nouveau véhicule pour partir à l’aventure ? Préparez votre voyage et financez votre projet avec La Banque Postale ! Vous pouvez profiter d’une simulation en ligne afin d’estimer les mensualités de remboursement d'un Prêt personnel⁽¹⁾ .

La Banque Postale
Pour toute souscription d’un Prêt personnel Auto, Travaux ou Projet⁽¹⁾  du 03/05 au 01/08/2021 inclus
Pour toute souscription d’un Prêt personnel Auto, Travaux ou Projet⁽¹⁾ du 03/05 au 01/08/2021 inclus

• de 8 000€ inclus à 20 000€ exclu • sur 12 mois • 0€ de frais de dossier

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ. VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS DE REMBOURSEMENT AVANT DE VOUS ENGAGER.

Mentions légales La Banque Postale
Mentions légales La Banque Postale © La Banque Postale

(1) Offre réservée aux particuliers, sous réserve d’étude et d’acceptation définitive de votre dossier par le prêteur. Vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires révolus.

(2) Exemple sur la base d’une 1ère échéance à 30 jours.

(3) Selon conditions contractuelles.

Prêteur : LA BANQUE POSTALE CONSUMER FINANCE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 2 200 000 €. 1 avenue François Mitterrand 93212 La Plaine Saint Denis Cedex. RCS Bobigny n°487 779 035. ORIAS n°09 051 330.

Distributeur/Intermédiaire de crédit : LA BANQUE POSTALE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 6 585 350 218 €. 115 rue de Sèvres, 75275 Paris Cedex 06. RCS Paris n°421 100 645. ORIAS n°07 023 424.

Assureur : SOGECAP - S.A. d’Assurance sur la Vie et de Capitalisation au capital de 1 168 305 450 € entièrement libéré. Siège social : Tour D2 - 17 bis place des Reflets 92919 Paris La Défense CEDEX. RCS Nanterre 086 380 730. Entreprise régie par le Code des assurances.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec La Banque Postale. La rédaction de BFM n’a pas participé à la réalisation de ce contenu.

Laurent Cochet, en partenariat avec La Banque Postale