BFMTV

James bond : la phase Sean Connery, les anecdotes des coulisses

-

- - -

Cet article va vous dévoiler des éléments de l'intrigue sur les films de la saga. Petit conseil, lisez le uniquement si vous ne craignez pas les spoils.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com

Dans « James Bond contre Dr No », tous les décors et ses éléments avaient été conçus dans une échelle inférieure à leur taille réelle pour que l’acteur paraisse plus imposant.

Sean Connery est arachnophobe, la scène du lit a été tournée en séparant l’acteur et l’araignée avec une vitre.

Initialement, Ian Fleming n’aimait pas l’idée d’un acteur Ecossais, provenant de la classe ouvrière pour le rôle de Bond, censé venir de la haute société. Toutefois et comme révélé dans « Au service secret de sa majesté » et « Skyfall » plus tard, 007 est d’origine Ecossaise.

La célèbre phrase "Bond. James Bond." A été élue 22ème meilleure citation par le American Film Institute et 51ème de "100 plus grandes citation de Film" par le magazine Première.

Les placements de produits dans ce film sont Turnbull & Asser tailoring; Pan Am Airlines; les montres Rolex; le champagne Dom Perignon; la bière Red Stripe; le scotch Black & White, la compagnie aérienne BOAC et la vodka Smirnoff.

C’est le seul film dans lequel où il est possible d’entendre Bond chanter.

C’est le dernier film de Bond vu par Ian Fleming avant son décès en août 1964. Dans ce film, le quartier général de l’organisation criminelle S.P.E.C.T.R.E. est en fait le bâtiment principal des Studios Pinewood. L’attaché-case de Bond est le premier vrai gadget des films. Les autres gadgets “authentiques” sont : le téléphone dans la Bentley de Bond, le caméscope miniature dans l’appareil photo, le fusil de survie AR7, le garrot rétractable dans la montre de Grant, et les chaussures à couteau du S.P.E.C.T.R.E.

Dans ce film, Bond marche dans un égout plein de rat, une scène qui n’est pas sans rappeler Indiana Jones et la dernière croisade, dans lequel a joué plus tard Sean Connery. Au moment de la sortie du film aux USA en Avril 1964, le tournage de Goldfinger avait déjà commencé.

Au moment de sa sortie, Goldfinger a été le film le plus rentable de l’histoire et est entré à ce titre dans le livre des records Guiness.

Initialement, Aston Martin n’était pas favorable à l’idée de prêter deux de ses voitures à la production si bien que les voitures ont été achetées pour le tournage. Après le succès du film à la fois au box-office et pour le constructeur automobile, elle n’eue plus jamais à acheter un autre véhicule.

Oddjob ne parle jamais dans ce film. Ses seules lignes sont "Aha!" sur le parcours de golf, deux "Ah"s quand il ordonne aux hommes d’emmener Tilly, un grognement quand il donne un masque à Gaz à Bond et son hurlement à la fin de son combat avec 007.

C’est le premier film de la licence à avoir une chanson titre pendant le générique de début. Celui de Bons baisers de Russie (1963) était joué pendant le générique de fin. La séquence a été inspirée par les ombres projetées sur la toile du cinéma lorsque les spectateurs quittaient le cinéma.

Les plaques permutables de l’Aston Martin étaient une idée du réalisateur Guy Hamilton, énervé d’avoir eu une amende pour son stationnement.

Le film a eu un tel succès que certains cinémas donnaient des séances 24 heures sur 24.

Le fabricant de jouet miniature, Corgi, a créé une Aston Martin DB 5 miniature spécialement pour le Prince Charles alors adolescent. Corgi a ensuite produit des voitures miniatures Aston Martin James Bond pendant des décennies. Une édition 50ème anniversaire de la voiture miniature a même été commercialisée en 2014.

Chrysler était un des sponsors lors de la première diffusion à la télévision américaine. A leur demande, la remarque de Goldfinger à propos des automobiles qui « tuent 60 000 américains tous les deux ans » a été coupée.

L’histoire a récemment fait surface mais Ian Fleming était un ancien officier de haut rang de la Marine Anglais et avait accès à ce titre à des informations confidentielles. A ce titre, on suppose que le personnage de Goldfinger a été basé sur l’histoire d’un espion Allemand qui essaya notamment de cambrioler la Banque d’Angleterre pendant la Première Guerre Mondiale.

Bien des années plus tard, l’acteur écossais a repris son rôle en 2005 pour doubler 007 à l’occasion de la sortie du jeu-vidéo du même nom sorti sur Playstation 2, Xbox, Game cube et PSP.

C’est le seul film dans lequel tous les agents 00 sont réunis dans la même scène. Ils sont convoqués par M pour un briefing auquel 007 arrive en dernier. Seul l’un des visages des autres agents double zéro est révélé, les autres sont filmés de derrière ou leurs visages sont cachés.

Le budget de ce film a été plus élevé que le budget des trois premiers films de la série.

Domino était italienne dans le livre. Son nom entier est Dominetta "Domino" Vitali. Pour être raccord avec son nom, les vêtements de Domino sont toujours noirs et blancs. Claudine Auger fût choisie parmi 150 actrices dont Faye Dunaway.

Le nom qui apparaît sur le bâtiment du quartier général de l’organisation criminelle S.P.E.C.T.R.E. à Paris est « la Confrérie Internationale des Personnes Apatrides ».

Blofeld (Donald Pleasence) ne cligne jamais des yeux quand il parle.

Les Toyota 2000GT utilisées pour le tournage n’étaient pas des modèles décapotables mais sans toit. Du haut de ses 1m88, Sean Connery ne rentrait pas dans la voiture, si bien que les équipes ont fait retirer purement et simplement le toit.

Pour la scène dans laquelle 007 sombre dans l’océan, la prise a dû être refaite car le corps ne coulait pas.

Le personnage de "Dr. Denfer" dans la série de film Austin Powers est une parodie du Blofeld joué par Donald Pleasence.

Le module de transport privé de Tanaka a été filmée dans le métro de Tokyo Metro à la station Nakano-shimbashi. En 2011, la disposition de la gare était toujours la même qu’au moment du tournage.

C’est le deuxième meilleur démarrage de 1967 après Les douze salopards, le western culte.

Le générique "We Have All the Time in the World" est la dernière chanson enregistrée par Louis Armstrong décédé deux ans plus tard.
Lorsque Bond passe à côté du gardien dans le quartier général de Draco, on peut entendre l’homme siffler le thème de « Goldfinger ».

Le rôle a été proposé à Timothy Dalton mais il refusa pensant qu’à 22 ans, il était trop jeune et pas assez expérimenté pour le rôle. Cependant, Dalton incarnera Bond quelques années plus tard dans « Tuer n'est pas jouer » et « Permis de tuer ».
C’est le seul film de Bond dont l’action se déroule au Portugal, où Ian Fleming puisa son inspiration pour écrire « Casino Royale », le premier livre de James Bond dont s’inspire le film. Dans Au service secret de sa majesté, Bond pleure pour la première fois, il pleurera une seconde fois dans « Skyfall ».

D’après le DVD, avant le tournage, les producteurs ont voulu avoir un aperçu des compétences de George Lazenby dans les scènes d’actions. Le réalisateur Peter R. Hunt fit organiser une scène de combat par l’équipe de cascadeurs. Lazenby ne sachant pas retenir ses coups, il blessa un lutteur Russe au nez, l’équipe en fût si impressionnée que Lazenby fût pris. Yuri Borienko, le lutteur, obtint le rôle de Grunther en compensation. La Rolex portée par George Lazenby a été vendue aux enchères pour un peu plus de 40 000 dollars en 2003 à Londres chez Christie.

Au début du film pendant le briefing de Bond, M fait référence aux vacances de l’agent. Plus tard il plaisante également sur le fait que le service s’est bien débrouillé sans lui. Ces deux allusions renvoient à l’absence de Sean Connery pendant l’épisode précédent : « Au service secret de Sa Majesté ».

A cause du cachet élevé de Sean Connery, le budget des effets spéciaux fut revu à la baisse. L’acteur a été payé un million deux cent cinquante mille dollars pour endosser à nouveau le rôle de James Bond, un salaire incroyable à cette époque. Le film battu le record du meilleur démarrage sur 3 jours.

Guy Hamilton n’aimait pas les grosses voitures américaines. Il a pris un plaisir tout particulier à les détruire dans les nombreuses scènes de poursuites du film.

La citation de Blofeld "l’humilité est la pire forme de vanité " est de l’écrivain français François-Xavier de La Rochefoucault.

C’est le seul film de Bond pour lequel les sourcils de Sean Connery n’ont pas été épilés.

BFM Pratique Culture