BFM Pratique

Pâtisserie : utilisez-vous le bon batteur ?

-

- - -

Avant, le fouet était aussi une punition en cuisine. Il fallait faire preuve d’une force et d’une endurance hors normes pour venir à bout des préparations les plus coriaces...

Et puis le batteur électrique est apparu. Après un premier robot pâtissier en 1919, le tout premier modèle date de 1923, et autant dire que depuis, cet indémodable des appareils ménagers a bien évolué, s’adaptant aux différents usages qui peuvent en être faits en matière de pâtisserie.

Préparer un gâteau n’a jamais semblé aussi facile, mais il y a encore quelques astuces qu’il vaut mieux connaître, car en cuisine comme en musique, il vaut mieux se servir du bon instrument pour ne pas faire de fausse note. Alors, quel batteur utiliser pour quelle occasion, et quels accessoires utiliser ?

Tout d’abord, il va falloir déterminer l’usage principal qui va être fait du batteur, cela grâce à la quantité d’ingrédients qu’il va devoir mixer. S’il est principalement destiné à fouetter de la crème ou monter des œufs en neige, il vaut mieux privilégier un batteur à main, plus maniable et léger.

En revanche, si vous pensez utiliser votre batteur pour élaborer des préparations comme des pâtes à pain, pizza ou pâtisserie, il faudra s’orienter vers un batteur sur socle, garantissant davantage de stabilité et de puissance. Forcément plus lourd, il peut donc être plus compliqué à déplacer ou à ranger, mais aussi coûter plus cher. Des critères à bien prendre en compte selon les besoins et possibilités de chacun.

Justement, en parlant de puissance, celle-ci va être très importante pour votre batteur. Elle est indiquée en watts. Les modèles de base font généralement 150 watts, mais ne permettent que d’effectuer les tâches basiques (œufs en neige, crème chantilly etc…) et peuvent vite surchauffer. 

Pour davantage de confort, il est largement préférable de se tourner vers une puissance affichée plus conséquente, entre 350 et 500 watts. Avec de telles caractéristiques, on se préserve des mauvaises surprises…

Vous avez sans doute déjà remarqué que les batteurs électriques proposent plusieurs vitesses. Celles-ci correspondent à la vitesse de rotation des fouets. Plus la vitesse sélectionnée est élevée, plus ils tournent vite. Il est ainsi possible d’ajuster le nombre de rotations par minute à la préparation à mélanger, notamment sur certains appareils qui disposent d’un mode Turbo, qui permet de varier automatiquement les vitesses.

Maintenant que vous visualisez de quel type de batteur vous avez besoin, il faut savoir dans quel contexte utiliser les fameux accessoires fournis avec.

Tellement classique qu’on le surnomme -peut-être- le Mozart des batteurs. Le fouet est de loin l’accessoire le plus utilisé, celui qui permet de battre les œufs en neige, de monter sa crème, qu’elle soit fouettée, au beurre ou chantilly. Mais également faire des génoises, des meringues et bien d’autres choses. C’est l’accessoire de base pour n’importe quel batteur électrique. In-dé-mo-da-ble. Et pour éviter qu’il n’y ait trop de pâte qui y reste collée, il existe maintenant des versions sans tige centrale ! Simple, mais tellement efficace.

Le pire ennemi de Peter Pan est pourtant le meilleur ami de bien des enfants ! Car grâce à lui, il est possible de pétrir des pâtes à petite échelle, comme des pâtes feuilletées, à brioche ou à viennoiseries !

Un accessoire consacré aux pâtes liquides ou semi-liquides. Grâce à sa forme plate, elle limite grandement l’entrée d’air pendant le mélange et garantit ainsi un résultat top qualité pour l’élaboration de vos crèmes, sauces, pâtes à choux ou autres génoises…

Voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour savoir quel batteur utiliser, et ainsi avoir les tartes en plat !

Roxane Centola