BFM Pratique
Mutuelle santé

Étudiants : la mutuelle santé est-elle obligatoire ?

Faut-il souscrire à une mutuelle santé lorsque l'on est étudiant ?

Faut-il souscrire à une mutuelle santé lorsque l'on est étudiant ? - Monkey Business Images - Shutterstock

Leur bac en poche, de nombreux bacheliers quitteront leur nid après l’été pour entamer leurs études universitaires. Cette vie nouvelle s’accompagne aussi de démarches administratives qui pouvaient leurs être jusqu’ici étrangères… L’adhésion à une complémentaire santé en fait partie. La souscription à ce type de contrat est-elle réellement nécessaire pour les étudiants ? On vous dit tout.

Faut-il une complémentaire santé quand on est étudiant ?

Peu importe leurs études, les jeunes âgés entre 18 ans et 25 ans sont encore considérés à charge de leurs parents s’ils sont encore rattachés à leur foyer fiscal, s’ils vivent sous le même toit ou s’ils perçoivent de leur part une pension alimentaire (soumise à déduction fiscale). Ces étudiants peuvent ainsi continuer à bénéficier de la mutuelle de leurs parents, sans avoir à se soucier des démarches d’adhésion. Les étudiants, qui ne remplissent pas les conditions citées, ne pourront plus quant à eux dépendre de la complémentaire santé de ces derniers…

Comment trouver un contrat adapté à ses besoins et à sa situation ? Outre les stands des compagnies d’assurance que l’on voit fleurir à la rentrée sur les campus, des sites tels que lecomparateurassurance.com permettent aux étudiants de faire le tri parmi les différents assureurs du marché, d’étudier les garanties et les niveaux de remboursements proposés, et de comparer au mieux les tarifs entre eux.

Pourquoi est-il judicieux d’adhérer à une complémentaire santé étudiante ?

Non, la souscription à une assurance santé n’est plus obligatoire lorsque l’on est étudiant, et pourtant celle-ci est fortement recommandée. Et pour cause, l’Assurance Maladie ne prend pas en charge toutes les dépenses liées à la santé. C’est là qu’intervient la mutuelle : cette dernière remboursera ou avancera les sommes restantes.

Hospitalisation, médicaments, dispositifs médicaux, dépassements d’honoraires, soins spécifiques (kiné, infirmier…) ; certains frais de santé peuvent s’avérer particulièrement élevés. Le reste à charge est ainsi difficile à supporter pour les étudiants dotés d’aucun ou de très faibles revenus. D’où l’intérêt d’avoir une couverture prenant en charge ce type de dépenses supplémentaires, pour rester couvert en cas de besoin.

Les étudiants étant jeunes par nature, et donc considérés par les assureurs comme moins enclins à tomber malade que les personnes plus âgées, peuvent bénéficier d’une mutuelle à tarif avantageux. Certains contrats spécifiquement destinés aux étudiants offrent en effet une couverture santé à très bas prix.

Si le coût d’une mutuelle étudiante reste encore difficile à supporter, l’État propose enfin un dispositif baptisé “Complémentaire Santé Solidaire” (CSS), destiné aux revenus les plus modestes. En fonction des critères d’admission et de votre niveau de ressources, cette mutuelle solidaire peut s’avérer entièrement gratuite. Pour en bénéficier, une demande à titre individuel devra être effectuée, pour ensuite être examinée.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec lecomparateurassurance.com. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com