BFM Pratique
Mutuelle santé

Ce qu'il faut savoir sur le blanchiment des dents et le remboursement mutuelle

Les informations à savoir sur le blanchiment des dents remboursement mutuelle

Les informations à savoir sur le blanchiment des dents remboursement mutuelle - DR lecomparateurassurance.com

Considéré comme un acte à visée esthétique, le blanchiment des dents ne fait pas l’objet d’un remboursement par l’Assurance maladie. Toutefois, les patients peuvent souscrire une mutuelle pour les aider à mieux supporter les coûts de cette intervention. À noter que ces derniers peuvent s’établir à un niveau très élevé. Les compagnies d’assurance proposent deux principales modalités de remboursement.

Impactant fortement la qualité d’un sourire, le jaunissement des dents constitue une source de complexe chez de nombreuses personnes. C’est pourquoi, en dehors de l’entretien de l’hygiène bucco-dentaire, certains recourent à des soins pour retrouver des dents blanches. Un exercice qui nécessite dans la majorité des cas les services d’un chirurgien-dentiste, et ce, malgré l’existence d’autres solutions.

Par rapport à cela, plusieurs interrogations sont soulevées. Dans quel cadre le blanchiment des dents s’inscrit-il ? Fait-il l’objet d’une quelconque prise en charge ? Quelle somme prévoir en vue de l’intervention ? Autant de questions auxquelles on répondra progressivement en quelques lignes.

Le blanchiment des dents remboursement mutuelle : acte médical ou esthétique ?

Au vu de sa visée, on pourrait penser que le blanchiment des dents constitue un soin esthétique. Cependant, il faut savoir qu’il s’agit d’une intervention intrinsèquement liée à la spécialité des chirurgiens-dentistes. À ce titre, elle fait l’objet de :

  • Contre-indications : hypersensibilité dentaire, femmes allaitantes, patients sous chimiothérapie, etc. 
  • Diagnostic préalable ;
  • Préparation de la bouche avant le traitement ;
  • Ajustement des gouttières par un prothésiste en fonction des zones à blanchir.

Par ailleurs, le produit utilisé lors de l’opération ne peut être vendu que par les chirurgiens-dentistes. Cela est dû à sa composition principalement chimique. Une règle instaurée par la directive européenne du 29 octobre 2011, entérinée par le décret datant du 24 août 2012. De ce fait, la tâche le blanchiment des dents remboursement mutuelle rentre dans la case "acte médical", d’autant qu’elle figure dans le registre y afférent, la CCAM.

Le blanchiment des dents est-il remboursé par l’assurance maladie ?

Selon une loi de 2014, le système de solidarité nationale ne s’applique pas aux actions ayant une finalité esthétique. Considéré comme tel et non comme un acte de médecine classique, le blanchiment dentaire ne fait donc pas l’objet d’un remboursement par l’Assurance maladie. À noter cependant que cet acte s’avère assez lourd à supporter en matière de budget.

La prise en charge par le dispositif de la Sécurité sociale se limite à deux types de soins :

  • Chirurgical : avulsion de dent (permanente ou de lait), pose d’implants ou de toute autre prothèse (couronne, pont, etc.) ;
  • Conservateurs : traitement des caries, dévitalisation, détartrage.

Des prestations qui excluent le blanchiment des dents. Pour ce dernier, l’Assurance maladie rembourse 70 % du tarif conventionnel. Le patient règle ensuite les 30 % de différence ainsi qu’un éventuel dépassement d’honoraire pratiqué par le professionnel.

Le blanchiment des dents est-il pris en charge par la mutuelle ?

En général, le remboursement de mutuelle porte sur des interventions prises en charge par l’Assurance maladie. Toutefois, certaines compagnies d’assurance proposent des formules dédiées à des soins échappant au mécanisme de la Sécurité sociale. C’est notamment le cas du blanchiment dentaire. Il convient alors de demander confirmation auprès de son assureur avant de procéder au traitement pour prévenir toute mauvaise surprise.

Selon l’offre souscrite, le client peut recevoir une indemnisation partielle ou intégrale des dépenses. À ce titre, deux méthodes peuvent se présenter en vue de la compensation. Elle peut se faire selon un pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité sociale. Il est alors conseillé d’opter pour un contrat avec un taux élevé.

La prise en charge peut également s’exprimer en forfait. Dans ce cas, l’assureur définit un montant à dépenser chaque année. Afin de décrocher l’offre qui propose le meilleur soutien, le recours à un comparateur peut se révéler d’une grande aide.

Quel est le prix du blanchiment dentaire en cabinet dentaire ?

Le coût de cette opération varie selon le praticien et la méthode employée. Dans certaines grandes villes, le tarif peut aller jusqu’à 1 800 euros. Néanmoins, la moyenne se situe entre 500 et 1 000 euros si le patient réalise l’acte par ses soins après prescription du dentiste. Dans ce contexte, il étalera le gel de blanchiment après pose de gouttières thermoformées par le spécialiste.

À côté, la technique au laser s’avère plus efficace, mais aussi plus onéreuse avec un prix de 400 euros à 800 euros par séance. Dans le détail, le chirurgien-dentiste protège les zones telles que les gencives, les lèvres, etc. avec des instruments dédiés. Ensuite, il dirige un rayon laser sur les dents déjà pointes de gel.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec lecomparateurassurance.com. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com