BFM Pratique

Comment choisir sa complémentaire santé lorsque l’on est étudiant ?

Quelle complémentaire santé choisir lorsque l'on est étudiant ?

Quelle complémentaire santé choisir lorsque l'on est étudiant ? - Le comparateur assurance

La plupart des étudiants ont des moyens financiers limités, qui les contraignent parfois à renoncer aux soins. En effet, la prise en charge par la Sécurité sociale n’est jamais de 100 %. La complémentaire santé étudiante permet d’obtenir un remboursement plus important et de diminuer le reste à charge. Un comparateur de mutuelle en ligne est l’outil idéal pour trouver la formule adaptée à ses besoins sans payer trop cher.

1. Qu’est-ce qu’une complémentaire santé pour étudiant ?

Tout Français de plus de 18 ans inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur doit être affilié à la Sécurité sociale (et obtenir un numéro en propre), idéalement complété par une mutuelle étudiante. Cette complémentaire santé ne doit pas être confondue avec les organismes qui fournissaient une couverture sociale aux étudiants jusqu’en septembre 2019, avant la suppression de ce régime spécial au profit du régime général.

Aujourd’hui, une mutuelle étudiante sert à obtenir un meilleur remboursement des frais de santé, la contribution de la Sécu étant de plus en plus réduite. En effet, nombreux sont ceux qui renoncent aux soins non urgents, faute de moyens pour payer la différence que le reste à charge.

Les compagnies d’assurance traditionnelles et organismes spécialisés proposent des contrats adaptés à différents profils avec possibilité de moduler les garanties pour un contrat à la hauteur des attentes de chaque adhérent. En effet, les jeunes en excellente santé peuvent se contenter d’une complémentaire santé pas chère avec les options minimales. En revanche, ceux qui portent par exemple des lunettes avec une correction forte ont tout intérêt à opter pour une bonne protection afin de minimiser le reste à charge.

Il reste cependant possible, en alternative à une mutuelle souscrite à titre personnel, de se faire rattacher à la mutuelle santé de ses parents en qualité d’ayant-droit. Seuls les étudiants ressortissants d’un pays de l’espace économique européen et qui possèdent déjà une assurance maladie sont exemptés de l’obligation d’affiliation à la Sécurité sociale des étudiants.

2. Pourquoi avoir recours à une complémentaire santé étudiant ?

La Sécurité sociale ne prend en charge qu’environ 70 % des dépenses de santé. De plus, cette moyenne cache des écarts marqués en fonction des postes de soins. Les étudiants risquent par conséquent de payer un reste à charge très lourd pour leur budget en cas d’aléa comme une hospitalisation, mais aussi de problèmes optiques et dentaires, ou encore de dépassement d’honoraires.

Pour ceux qui ne peuvent être couverts par la mutuelle familiale, souscrire une mutuelle étudiante est donc recommandé pour compléter les prestations du régime général. Cette solution permet de prendre soin de sa santé en évitant de rogner sur l’alimentation, les loisirs, etc., ou de solliciter l’aide des parents.

Pour trouver une couverture adaptée à ses besoins spécifiques, il est indispensable de comparer les différents devis proposés par les compagnies. Afin d’éviter des heures de recherches fastidieuses, il est conseillé de recourir à un comparateur en ligne tel que lecomparateurassurance.com. Il suffit de quelques clics pour faire le tri des offres du marché selon ses besoins et de ses moyens financiers. Une formule plus étendue permet de bénéficier de soins spécialisés exclus de la couverture de la Sécu, comme l’orthodontie ou les médecines douces, mais le cout est évidemment plus élevé. Il est donc important d’identifier précisément ses attentes avant d’utiliser un tel outil.

3. Combien coûte une mutuelle santé pour étudiant ?

Le prix d’une mutuelle santé pour les étudiants est déterminé selon les 4 critères suivants :

  • Le niveau de garanties.
  • La situation familiale : célibataire, en couple, avec ou sans enfant.
  • L’âge de l’assuré.
  • Le lieu de résidence (ville étudiante, agglomération de taille intermédiaire, villes de petite taille), les couts de structure et les frais de fonctionnement variant selon les endroits.

Trois principaux niveaux de couverture existent en matière de mutuelle étudiante :

  1. La formule de base permet d’obtenir un remboursement à 100 % du BRSS du cout des prestations les plus courantes, des soins dentaires et de l’hospitalisation. En revanche, les dépassements d’honoraires sont exclus.
  2. La formule confort comprend des prises en charge plus intéressantes que la formule basique, ainsi que des forfaits avantageux pour les équipements optiques, les médecines douces et autres soins particulièrement onéreux.
  3. La formule optimale donne droit à une couverture complète avec des taux de remboursement plus élevés et des forfaits plus protecteurs.

Le tarif augmente à mesure que les garanties sont nombreuses avec un taux de prise en charge important. Le choix des garanties doit être mûrement réfléchi afin de payer le tarif le plus juste tout en bénéficiant d’une bonne couverture.

Un comparateur de mutuelles en ligne permet de trouver une couverture correcte sans grever son budget. La démarche est gratuite et sans engagement. Un courtier peut également accompagner les étudiants dans leur choix.

Des simulations effectuées sur Internet en mai 2020 mettent en évidence l’influence de chaque critère sur le tarif.

Formule suivant le niveau de garanties (cotisation mensuelle pour un étudiant âgé de 21 ans)

  • La formule de base : 21,44 euros
  • La formule confort : 41,57 euros
  • La formule optimale : 53,3 euros

Formule suivant la situation familiale (cotisation mensuelle)

  • Célibataire de 26 ans : 52,21 euros
  • Couple d’étudiants âgés de 26 ans : 90,05 euros
  • Couple d’étudiants âgés de 26 ans avec un enfant : 129,14 euros
  • Couple d’adules avec un enfant étudiant de 21 ans : 188,92 euros

Formule suivant l’âge de l’étudiant (cotisation mensuelle pour une formule intermédiaire)

  • Étudiant de 19 ans : 39,31 euros
  • Étudiant de 23 ans : 43,17 euros
  • Étudiant effectuant de longues études : 46,59 euros

Formule suivant la ville de résidence (cotisation mensuelle pour un étudiant de 21 ans)

  • Paris : 44,78 euros
  • Métropole étudiante : 44,78 euros
  • Agglomération de taille intermédiaire : 42,13 euros
  • Petite ville : 39,87 euros

Financer une mutuelle étudiante

Pour financer une mutuelle étudiante, demander la complémentaire santé solidaire est une solution efficace. La démarche doit être faite à titre individuel pour les jeunes qui ne vivent plus chez leurs parents et ne sont plus rattachés au foyer fiscal ou ne reçoivent pas de leur part une pension alimentaire déductible d’impôt. Ceux qui ont moins de 25 ans mais ne remplissent pas ces conditions peuvent solliciter cette aide, mais celle-ci sera examinée dans le cadre d’une demande familiale en tenant compte des ressources de tous les membres du foyer fiscal. Au-delà de 25 ans, la Complémentaire santé solidaire est attribuée aux étudiants couverts par l’Assurance Maladie et dont les ressources sont inférieures au plafond imposé pour le droit à la CSS.

Depuis la rentrée 2019, dans le cadre de la réforme 100 % Santé, les étudiants ayant une mutuelle sont automatiquement rattachés à une caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) après une simple mise à jour de leur carte Vitale. Les frais liés aux soins dentaires, oculaires et auditifs des jeunes souscripteurs de contrats responsables sont intégralement remboursés, indépendamment du niveau de garantie retenu.

Il est à noter que les bourses sur critères sociaux ne sont pas prises en considération. L’affiliation à la Sécurité sociale est gratuite sur présentation de la notification de bourse de l’enseignement supérieur ou du gouvernement français.

Deux options permettent de profiter d’une complémentaire santé gratuite :

  1. La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est accessible aux étudiants de 25 ans si les revenus de la famille répondent aux critères et aux plus de 25 ans qui résident en France depuis au moins 3 mois, sont en situation régulière et satisfont aux conditions de revenus imposés.
  2. Si la CMU-C est refusée, l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) peut être sollicitée aux mêmes conditions.

4. Complémentaire santé étudiant : rattachement mutuelle des parents ?

En France, près de 2 étudiants sur 3 sont affiliés à la mutuelle de leurs parents, d’autant que ces derniers, s’ils sont salariés, sont couverts par la mutuelle d’entreprise obligatoire, qui offre généralement un niveau de protection intéressant pour un étudiant.

Les organismes de complémentaire santé ont des politiques variables en matière de rattachement d’un enfant à la mutuelle familiale, notamment sur la question de l’âge limite. Certains établissements santé se montrent plus souples que les autres à niveau de prix égal ou presque.

Pour la plupart, jusqu’à 16 ans, un enfant est automatiquement rattaché à l’assurance santé de ses parents au titre d’ayant droit de ces derniers. Entre 16 et 21 ans, et parfois jusqu’à 25 ans, il peut être inclus dans le contrat sous certaines conditions, notamment s’il poursuit ses études ou, plus rarement, s’il vit au domicile parental et est encore à la recherche d’un emploi. En revanche, au-delà de 25 ans, il est rare qu’une telle démarche soit possible.

Certaines enseignes développent des couvertures étendues spécifiques à destination des familles dont un enfant majeur souffre d’une affection de longue durée (ALD) ou d’un handicap physique ou mental. Ces contrats très spécifiques permettent une prise en charge à 100 % des dépenses liées à la pathologie chronique ou à son infirmité.

Un surcoût peut être réclamé pour ajouter un enfant au contrat des parents. Il est alors possible de négocier une réduction de la prime globale auprès de l’organisme, en prenant le temps de comparer cette majoration au montant de la cotisation à payer en cas de souscription d’une mutuelle distincte pour l’étudiant. Pour les jeunes ayant des ennuis de santé, une mutuelle étudiante apporte un remboursement supplémentaire bienvenu.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec lecomparateurassurance.com. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com