BFMTV

Moderniser l’épreuve pratique du permis de conduire

-

- - -

L’épreuve pratique du permis de conduire est relativement difficile. Seulement 59 % des candidats l’ont obtenu au premier passage en 2018. Le gouvernement veut créer une plateforme de réservation en ligne dotée d’outils efficaces afin d’augmenter le taux de réussite.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec Auto-école.net

580 000 personnes ont été ajournées au permis de conduire en 2018. Par conséquent, beaucoup de candidats qui viennent d’échouer attendent une nouvelle date d’examen. On comprend dès lors que les temps d’attente peuvent être très longs. Il faut souvent attendre 2 mois avant de pouvoir le repasser et 3 mois dans des zones où il y a beaucoup de candidats comme en Seine-Saint-Denis par exemple.

Le gouvernement espère réduire ces délais en modernisant l’épreuve pratique du permis de conduire, reprenant ainsi à leur compte les outils numériques des auto-écoles en ligne qui ont montré leur efficacité.

Cette mesure n° 6 du projet « Le permis pour tous » consiste en la mise en place d’une plateforme de réservation en ligne des places à l’examen pratique. Ce dispositif sera testé pendant 8 mois à partir de janvier 2020 dans 5 départements à savoir l’Aude, la Haute-Garonne, le Gers, le Gard et l’Hérault.

Les élèves pourront choisir sur cette plateforme les éléments suivants :

le centre d’examen ; une date et un créneau horaire pour passer leur permis selon les disponibilités proposées.

Ils auront également accès à un ensemble de documents pour préparer au mieux leur examen : conseils de préparation, documents nécessaires pour l’examen, informations de prévention routière, etc.

Il est intéressant de noter que le gouvernement veut ainsi moderniser le système en passant par un environnement numérique comme ceux mis en place les auto-écoles en ligne il y a plusieurs années pour la réservation des cours de conduite. Ces systèmes offrent de la flexibilité à l’élève et permettent de mieux gérer les flux de demande. Cela ressemble également à la réservation d’une place d’examen au Code de la route depuis sa privatisation en 2016.

>> Testez-vous à l'examen du Code de la route avec notre générateur de questions !

Le gouvernement annonce 4 objectifs à cette mesure :

La maîtrise des délais L’augmentation des chances de réussite La meilleure répartition des examens La réduction du taux d’absentéisme

Etant donné que le choix de la place revient désormais à l’élève, on peut se demander si la grande conséquence de cette mesure ne sera pas le développement de l’inscription en candidat libre, à travers une plus grande responsabilisation du candidat.

>> Des formations pour le code et pour le permis à des prix attractifs !

Ces quatre objectifs passent par le fait de responsabiliser davantage l’élève. Concernant les délais de présentation, ce ne sont donc plus les auto-écoles qui distribuent des places d’examen à leurs élèves ni les candidats libres qui demandent à leur préfecture une date de passage. La responsabilité est ainsi inversée et est reportée vers l’élève.

C’est désormais l’élève qui choisit sa place d’examen. Cela permettra ainsi de rendre plus transparente la procédure d’attribution des places. Les candidats ne pourront plus accuser les auto-écoles de les faire trop patienter avant de passer l’épreuve pratique. La préfecture pourra mieux s’organiser à l’avance en répartissant mieux les sessions d’examen et en recrutant des examinateurs s’il y a besoin.

L’amélioration du taux de réussite passe par une meilleure préparation des candidats. Il pourra organiser ses cours de conduite en fonction de la date d’examen qu’il aura obtenue. Il sera ainsi plus motivé à apprendre et à se rendre disponible pour travailler ses cours de conduite afin d’être fin prêt pour la date choisie. Le fait de ne pas attendre également trop longtemps entre son dernier cours de conduite et le jour de l’épreuve pratique permettra de garantir un meilleur niveau. Quand on n’a pas conduit pendant 3 mois, il est facile de perdre des automatismes et de stresser davantage.

Enfin, pour éviter que les candidats réservent des places alors qu’ils ne sont pas prêts ou qu’ils se désistent au dernier moment, faute d’une préparation suffisante, le délai pour la deuxième présentation sera rallongé. Plus le niveau de l’élève sera faible, plus le délai d’attente sera long.

Le système de réservation de places propose 3 options aux élèves :

s’inscrire sur la plateforme en passant par le site de l’auto-école si ce dernier est interconnecté avec la plateforme. mandater une auto-école pour qu’elle les inscrive sur le site via leur compte professionnel. s’inscrire directement en candidat libre sur la plateforme.

En intégrant l’inscription en candidat libre dans le même environnement que l’inscription en auto-école, les élèves seront peut-être plus intéressés par cette filière qui comporte de nombreux avantages.

>> Bénéficiez de 50€ de réduction sur vos packs Conduite avec le code promo BFMPERMIS

En conclusion, cette mesure peut impacter fortement les auto-écoles qui n’ont pas développé une ingénierie pédagogique car, pour certaines d’entre elles, leur fonctionnement repose uniquement sur le fait qu’elles détiennent les places d’examen pratique. En inversant la responsabilité vers l’élève, les écoles de conduite, à l’instar des auto-écoles en ligne, devront innover dans leur mode de fonctionnement plus flexible et la qualité de leurs enseignements.

Même si cette mesure apparaît séduisante, il faut quand même se demander si les élèves seront prêts à assumer autant de responsabilité, alors qu’ils sont déjà engagés dans une formation longue et éprouvante entre le passage du Code de la route et l’épreuve pratique. Il faudra attendre les premiers résultats et retours d’expériences des 5 départements pilotes pour mesurer le succès de cette mesure et le changement des mentalités.

Contenu rédigé par notre partenaire Auto-école.net