BFMTV

Wauquiez sur RMC : « François Hollande a menti aux Français »

Laurent Wauquiezn vice-président de l'UMP.

Laurent Wauquiezn vice-président de l'UMP. - -

Ce jeudi matin sur RMC et BFMTV, Jean-Jacques Bourdin recevait Laurent Wauquiez. Le maire du Puy en Velay et vice-président de l’UMP a abordé les tensions à l'UMP, les dérapages homophobes et le mariage pour tous, et affirme que la politique de François Hollande est « construite sur le mensonge ».

Invité sur RMC et BFMTV ce jeudi matin, Laurent Wauquiez, vice-président de l’UMP, « accuse Hollande de faire basculer le pays dans une crise de régime ». Le maire du Puy en Velay et député de Haute-Loire revient sur la moralisation de la vie politique ou encore le mariage pour tous.

A propos de la situation à l’UMP, et des critiques Jean-François Copé contre Laurent Wauquiez :
8h55 – Laurent Wauquiez : « Il faudra une nouvelle élection à l’UMP. On aura besoin de donner un nouvel élan. »

8h53 – Laurent Wauquiez : « Il y a des moments où les paroles dépassent les pensées. Je considère que notre devoir, c’est préserver l’unité. Jean-François Copé a des qualités, il est pugnace, il va de l’avant. Mais je pense qu’on a un parti qui a besoin d’être plus audible, de mettre des propositions sur la table ».

A propos de la publication des patrimoines :
8h52 – Laurent Wauquiez : « Il y a des approches différentes. Il y en a certains qui disent attention à la transparence, ça va avoir des excès. Il y en a une autre, la mienne, qui dit qu’en cette période où on a cassé la confiance entre les politiques et les Français, il faut plus d’exemplarité ».

A propos de la situation économique en Europe et de la rigueur budgétaire :
8h50 – Laurent Wauquiez : « Sur le plan économique, on a une politique structurellement construite sur le mensonge. François Hollande a menti aux Français. Les vrais efforts qu’on doit faire, c’est baisser la dépense publique, pas augmenter les impôts ».

8h47 – Laurent Wauquiez : « Tout dépend ce qu’est la rigueur. Si c’est la rigueur française, qui tue la consommation, c’est catastrophique. Si c’est un effort qui consiste à regarder les dépenses légitimes et les autres, ça a du sens. Quand on fait ce ménage, il faut se donner un peu d’oxygène. En début d’année, il nous avait été promis qu’il n’y aura pas d’impôts nouveaux. Il y aura six milliards d’euros, au minimum, d’impôts nouveaux ».

A propos de la proposition d’Hervé Mariton qui veut supprimer les allocations familiales des immigrés qui travaillent mais sont sur le territoire depuis peu de temps :
8h45 – Laurent Wauquiez : « Moi, je veux que pour l’accès à notre système de protection sociale, les gens aient un minimum cotisé en France. Quand un étranger arrive en France, on considère qu’il faut un an de cotisation pour qu’il puisse bénéficier du système social. Le danger, c’est que des gens viennent pour bénéficier de telle allocation ».

8h43 – Laurent Wauquiez : « Je pense qu’une génération est en train de dire quelque chose de simple : "ras le bol de la bien-pensance de la modernité" ».

A propos du mariage pour tous :
8h42 – Laurent Wauquiez : « C’est irresponsable d’avoir fait sortir dans la rue des gens qui n’avaient jamais manifesté. Moi, je descendrai encore dans la rue. Dans une démocratie, avec un gouvernement autiste, ça peut être nécessaire. Mais je ne cautionne aucun casseur, aucune homophobie, ça n'a rien à voir avec la vision que je défends de la famille et de l'enfant ».

A propos de l’agression homophobe, jeudi soir, dans un bar gay de Lille :
8h40 – Laurent Wauquiez : « La première chose, c’est qu’il faut condamner ces actes, comme toute forme de violence, d’extrémisme. Mais il faut bien comprendre la situation dans laquelle on est depuis le début. On a un gouvernement qui a traité par le mépris tous ceux qui s’opposaient à son projet de loi. Il a des Français en colère, qui en ont marre que le mariage pour tous soit la seule priorité du gouvernement. Le gouvernement a changé le calendrier parlementaire pour pouvoir discuter et voter le mariage pour tous. Vous vous souvenez de la loi pour la revitalisation des sites industriels, qui aurait pu sauver Florange ? Pour ça, pas d’urgence ! Pour ça, pas besoin de bouleverser l’ordre du jour du Parlement. Mais pour le mariage et l’adoption, on en fait une urgence ».

Retrouvez aussi toute l'émission Bourdin & Co de ce jeudi.

Mathias Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin