BFMTV

Visites payantes à l'Assemblée nationale: la députée LREM se défend

Pascale Fontenel-Personne était accusée d'organiser des visites payantes de l'Assemblée nationale.

Pascale Fontenel-Personne était accusée d'organiser des visites payantes de l'Assemblée nationale. - Thomas Samson / AFP

Mise en cause pour des visites à l'Assemblée nationale facturées 119 euros, Pascale Fontenel-Personne explique s'être mise en retrait de son entreprise. Elle justifie en outre le tarif par les frais de transport et de restauration compris dans l'excursion.

Dans un article publié jeudi, l'hebdomadaire Marianne révélait que Pascale Fontenel-Personne, députée La République en marche, organisait des visites à l'Assemblée nationale pour la modique somme de 119 euros. De quoi déclencher une vive polémique, puisque cela contrevient au code de déontologie en vigueur à l'Hémicycle et qu'il ne s'agit pas du premier couac de la part d'un élu de la majorité. Dans un communiqué publié après la publication de l'article, la députée tente de se justifier.

En tant que cheffe d'entreprise, elle est à la tête d'Access Tours, qui propose diverses excursions touristiques au départ de la Sarthe, département où elle a été élue. Elle justifie le tarif par les frais de transport entre Le Mans et Paris, ainsi que les frais de restauration, puisqu'un déjeuner est compris dans la visite.

"Le tarif comprend le trajet entre Le Mans et Paris, le repas ainsi que les déplacements divers. Il n'a jamais été question de faire payer l'entrée de l'Assemblée nationale, la visité étant gratuite", écrit la députée. 

"Je n'ai rien à me reprocher"

Access Tours propose également des sorties comprenant l'accès à l'enregistrement d'émissions telles que Les Grosses Têtes ou Les Douze coups de midi. Là aussi, le tarif est de 119 euros. Pascale Fontenel-Personne explique en outre qu'aucune visite n'a été organisée depuis son élection le 18 juin. La prochaine est cependant prévue pour le jeudi 12 octobre.

"Ces visites sont programmées depuis quatre ans. La mention 'la visite s'effectuera en présence de notre députée' est une mention qui a déjà été indiquée, les citoyens appréciant de rencontrer la députée du département qui parrainait cette visite", ajoute-t-elle, estimant n'avoir "rien à (se) reprocher".

Pascale Fontenel-Personne fait enfin valoir qu'elle s'est mise en retrait de son entreprise depuis son investiture comme candidate dans la 3ème circonscription de la Sarthe. "En adéquation avec la ligne politique et morale définie par le président Emmanuel Macron, j'avais déjà enclenché la procédure de cession de mes parts au sein de l'entreprise. J'ai également demandé qu'elle cesse toute activité en lien avec le Parlement afin qu'aucune confusion ne soit possible", conclut-elle.

Charlie Vandekerkhove