BFMTV

Villepin salue ironiquement la décoration du procureur de Paris

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a salué ironiquement dimanche la promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur du procureur de Paris Jean-Claude Marin, qui avait requis sans succès sa condamnation dans l'affaire Clearstream. /Photo prise l

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a salué ironiquement dimanche la promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur du procureur de Paris Jean-Claude Marin, qui avait requis sans succès sa condamnation dans l'affaire Clearstream. /Photo prise l - -

PARIS - L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a salué ironiquement la promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur du procureur de...

PARIS (Reuters) - L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a salué ironiquement la promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur du procureur de Paris Jean-Claude Marin, qui avait requis sans succès sa condamnation dans l'affaire Clearstream.

Selon un décret publié au Journal officiel dimanche, le magistrat est élevé au grade d'officier de la Légion d'honneur sur le contingent du ministère de la Justice.

"Les choses ont été si violentes et en même temps si claires. Je vois avec bonheur aujourd'hui pour les intéressés que M. Jean-Claude Marin est nommé officier de la Légion d'honneur (...) Voilà, pour moi, la messe est dite (...) Je ne suggère rien, je dis tout simplement, joyeuses Pâques !", a lancé Dominique de Villepin au Grand jury RTL-Le Figaro-LCI.

Il a mentionné également Patrick Ouart, ancien conseiller pour la justice de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, lui aussi bénéficiaire d'une décoration, selon l'ex-Premier ministre.

Le procureur Jean-Claude Marin avait requis 18 mois de prison avec sursis et 45.000 euros d'amende contre Dominique de Villepin pour "complicité de dénonciation calomnieuse" au procès des faux listings de la société Clearstream, où Nicolas Sarkozy était partie civile.

Le tribunal correctionnel ne l'a pas suivi et a prononcé fin janvier une relaxe, mais Jean-Claude Marin a fait appel, ce qui provoquera un second procès fin 2010 ou début 2011.

"Nos compatriotes ont bien compris que cette affaire avait été largement instrumentalisée, je l'ai dit et je l'ai regretté", a dit Dominique de Villepin, qui assure que l'affaire ne le gênera pas dans son parcours politique. Il annoncera en juin la création d'un nouveau mouvement.

Thierry Lévêque, édité par Guy Kerivel