BFMTV

VIDEO - Fou rire, allocations familiales et assurance chômage à l'Assemblée nationale

Fleur Pellerin a été prise d'un gros fou rire avec Bernard Cazeneuve mercredi lors des questions au gouvernement.

Fleur Pellerin a été prise d'un gros fou rire avec Bernard Cazeneuve mercredi lors des questions au gouvernement. - BFMTV

ARENE PARLEMENTAIRE - Ebola, allocations familiales, l'assurance chômage, le fou rire de Fleur Pellerin... BFMTV.com vous résume la séance de questions au gouvernement de ce mercredi 8 octobre.

Les questions au gouvernement se transforment parfois en théâtre où s'enchaînent petites phrases bien préparées et répliques assassines, que ce soit au sein de l'Hémicycle, dans les couloirs du Palais-Bourbon ou sur les réseaux sociaux. BFMTV.com vous résume la séance de ce mercredi.

# "Pas de débat tabou"

L'idée ultra-sensible d'une modulation des allocations familiales en fonction des revenus a été relancée mercredi par des députés socialistes. Cette réforme avait déjà été envisagée dans le passé, avant de faire reculer plusieurs gouvernements. "Il n'y a pas d'enfants de riches ou d'enfants de pauvres, il n'y a que des enfants", s'est insurgée la députée UMP Valérie Lacroute.

"Il n'y a pas de débat tabou, pas de débat interdit", lui a répondu la secrétaire d'Etat chargée de la Famille, Laurence Rossignol, qui dit s'attendre à un "très beau débat" sur le sujet.

# Le fou rire de Fleur Pellerin

Fleur Pellerin a été prise d'un gros fou rire avec Bernard Cazeneuve. La scène a eu lieu après que la ministre de la Culture a passé un mot au ministre de l'Intérieur. L'objet de leur plaisanterie?

# Valls refuse de "stigmatiser" les chômeurs

Interrogé à l'Assemblée par le député UMP Thierry Mariani sur son intention de réformer les règles de l'assurance chômage, que lui prêtent des propos rapportés par la presse, le Premier ministre a renvoyé aux négociations des partenaires sociaux en 2016. "La question de l'efficacité et de l'équité des règles de ce régime se pose à chaque négociation et c'est un débat légitime", a expliqué Manuel Valls.

"Il faut l'aborder sans caricature, personne ne peut penser sérieusement que le haut niveau de chômage en France résulte d'un refus des chômeurs de travailler. Et cette stigmatisation est évidemment inacceptable et vous ne l'entendrez pas dans ma bouche", a-t-il assuré.

# Valls à Bartolone : "Alors tu veux me supprimer ?"

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), prône la suppression du poste de Premier ministre dans son livre Je ne me tairai plus, sorti ce mercredi. Manuel Valls aurait lancé à Claude Bartolone, selon le récit de ce dernier: "Alors tu veux me supprimer?" "Non, je veux te faire entrer dans l'Histoire, je veux que tu sois le dernier Premier ministre de la Ve République", lui a répondu le président de l'Assemblée, tout en éludant la question de son éventuelle entrée à Matignon.

Karine Lambin