BFMTV

Vers une interdiction du port de la burqa en public en Belgique

La Belgique a fait un grand pas mercredi vers une interdiction du port de la burqa dans les lieux publics après qu'une commission parlementaire s'est prononcée à l'unanimité en faveur de la mesure. /Photo d'archives/REUTERS/Muhammad Hamed

La Belgique a fait un grand pas mercredi vers une interdiction du port de la burqa dans les lieux publics après qu'une commission parlementaire s'est prononcée à l'unanimité en faveur de la mesure. /Photo d'archives/REUTERS/Muhammad Hamed - -

BRUXELLES - La Belgique a fait un grand pas vers une interdiction du port de la burqa dans les lieux publics après qu'une commission parlementaire...

BRUXELLES (Reuters) - La Belgique a fait un grand pas vers une interdiction du port de la burqa dans les lieux publics après qu'une commission parlementaire s'est prononcée à l'unanimité en faveur de la mesure.

Si la Chambre des députés confirme ce vote, sans doute en avril, la Belgique deviendra alors le premier pays d'Europe à bannir le port du voile intégral dans l'espace public.

Une telle loi est à l'étude en France, où le Conseil d'Etat a jugé mardi qu'une interdiction totale de la burqa présenterait de "sérieux risques" constitutionnels et ne "pourrait trouver aucun fondement juridique incontestable".

Le texte belge prévoit une amende allant de 15 à 25 euros pour toute personne se présentant dans un lieu public "le visage masqué ou dissimulé en tout ou en partie, de manière telle qu'elle ne soit pas identifiable".

Une peine de prison de un à sept jours peut être infligée et, dans certains cas, la sanction pourra être décidée directement par les villes ou les communes.

La proposition de loi a été présentée et votée par les cinq partis de la coalition gouvernementale fédérale - le Mouvement Républicain de centre droit, les centristes du CDH, le Parti Socialiste, les démocrate-chrétiens flamands du CD&V et les libéraux flamands de l'Open VLD. Le parti écologiste Ecolo, qui avait émis des réserves, a finalement voté lui aussi le texte.

Julien Toyer, édité par Gilles Trequesser