BFMTV

Vers un nouveau confinement en Île-de-France? Les deux options privilégiées par l'exécutif

La décision est entre les mains d'Emmanuel Macron, qui réunit un Conseil de défense sanitaire ce mercredi matin.

Le rendez-vous est devenu hebdomadaire ou presque: avant le traditionnel Conseil des ministres du mercredi, se tiendra ce matin à 9 heures un Conseil de défense sanitaire à l'Élysée. Une réunion qui pourrait sceller un nouveau tour de vis pour l'Île-de-France en raison de la situation épidémique: le taux d'incidence est désormais supérieur à 400, seuil récemment fixé par Jean Castex, et le taux d'occupation des lits de réanimation a dépassé les 100% dans la région.

Mardi soir, interviewé sur BFMTV, le Premier ministre Jean Castex a préparé les esprits.

"Le moment est venu pour envisager des dispositions pour la région francilienne", a fait valoir le chef du gouvernement. Et deux options sont privilégiées au sommet de l'État.

La première option serait de calquer la mesure de confinement le week-end, déjà prise sur le littoral des Alpes-Maritimes, dans le Pas-de-Calais et le Dunkerquois (Nord). "Des mesures du type de Nice sont sur la table", a confirmé Jean Castex ce mardi soir sur notre antenne.

La seconde option est un nouveau confinement de la population, sept jours sur sept, tout en maintenant les établissements scolaires ouverts, à l'image du confinement du mois de novembre dernier, plus souple que celui du printemps dernier, qui fête ce 17 mars le premier anniversaire de son entrée en vigueur.

"Le maître du temps c'est le virus"

Lundi, Emmanuel Macron avait changé de pied. Repoussant depuis des semaines la perspective d'un nouveau confinement, en dépit des plaidoyers du corps médical, le chef de l'État a admis qu'il faudrait "prendre dans les jours qui viennent sans doute de nouvelles décisions", "de manière adaptée et proportionnée" en fonction des territoires.

"Le maître du temps, c'est le virus", a également déclaré Emmanuel Macron, comme un écho au qualificatif de "maître des horloges" à son propre égard.

Après ces prises de parole successives, il semble désormais difficile de ne pas s'attendre à de nouvelles mesures pour l'Île-de-France, bien que rien ne soit encore tranché.

Mardi, Emmanuel Macron a consulté les membres du Conseil scientifique, et s'est entretenu en visioconférence avec des responsables de services de réanimation. Lundi, la présidente d'Île-de-France, Valérie Pécresse, avait estimé sur France 2 que la région était "en sursis".

dossier :

Reconfinement

Thomas Soulié avec Clarisse Martin