BFMTV

Une enquête pour corruption ouverte sur le "Pentagone" français

PARIS (Reuters) - Une information judiciaire pour corruption et favoritisme est ouverte depuis février 2011 à Paris concernant le futur siège du...

PARIS (Reuters) - Une information judiciaire pour corruption et favoritisme est ouverte depuis février 2011 à Paris concernant le futur siège du ministère de la Défense dont la construction a été obtenue par Bouygues, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information du Canard enchaîné.

Ce chantier qui doit regrouper l'ensemble des états-majors et services centraux de la Défense dans un complexe neuf du XVe arrondissement, un projet présenté comme un "Pentagone à la française", aurait été entaché de malversations.

Enquêtant sur la base d'une information anonyme à partir d'octobre 2010, la police financière a découvert qu'un cadre dirigeant de Bouygues avait obtenu d'un haut fonctionnaire le cahier des charges du projet.

Aucune mise en examen n'a été prononcée à ce jour. La société Bouygues n'est pas informée de cette procédure et ne souhaite pas faire de commentaires dans l'immédiat, a dit un porte-parole.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse