BFMTV

Une de "Minute": Najat Vallaud-Belkacem a "la nausée"

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem - Bertrand Guay - AFP

Les journaux Minute et Valeurs Actuelles attaquent frontalement la ministre de l'Education nationale mercredi. Najat Vallaud-Belkacem a répondu à la sortie du Conseil des ministres.

"Il est plus économique de lire Minute que Sartre. Pour le prix d'un journal vous avez la nausée et les mains sales", s'est contentée de commenter, citant Pierre Desproges, Najat Vallaud-Belkacem à la sortie du Conseil des ministres. Elle sera l'invitée de BFMTV ce mercredi soir.

La raison? Sa nomination au ministère de l'Education nationale a fait de Najat Vallaud-Belkacem la cible des journaux Minute et Valeurs Actuelles cette semaine après avoir suscitée de vives réactions à droite.

Vallaud-Belkacem "a le soutien de tout le gouvernement"

"Une Marocaine musulmane à l'Education (...) La Provocation" titre le premier quand le second place sa photo avec la mention "L'ayatollah. Enquête sur la ministre de Rééducation nationale" en couverture.

Najat Vallaud-Belkacem "a le soutien de tout le gouvernement, a souligné le porte-parole Stéphane Le Foll après la réunion hebdomadaire des ministres. La meilleure façon de répondre, pour elle, ce sera son bilan". Dans la cour de l'Elysée, Marylise Lebranchu avait aussi condamné ces propos: "La recherche de l'excès dans les mots, heureusement, heureusement, peut briser l'influence" a dit la ministre, qui espère ainsi que l'outrance de ces Unes en annihile la portée.

"L'ABCD de l'égalité" au coeur des attaques

L'ancienne porte-parole du gouvernement est notamment ciblée pour son projet de loi, abandonné depuis et remplacé par un autre, appelé "ABCD de l'égalité", qui donnait pour objectif de "transmettre des valeurs d’égalité et de respect entre les filles et les garçons". 

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé mardi à ce que Minute soit "juridiquement" condamné pour sa Une. 

En novembre dernier, Minute s'était déjà signalé négativement par une une sur la ministre de la Justice Christiane Taubira: "Maligne, comme un singe, Taubira retrouve la banane".

S.A.