BFMTV

Un musée des enfants du Vel d'Hiv dans le Loiret

BFMTV
ORLEANS (Reuters) - Un musée-mémorial des enfants du Vel d'Hiv inauguré jeudi à Orléans évoque le calvaire de plus de 4.400 enfants juifs internés...

ORLEANS (Reuters) - Un musée-mémorial des enfants du Vel d'Hiv inauguré jeudi à Orléans évoque le calvaire de plus de 4.400 enfants juifs internés en 1942 dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, dans le Loiret.

L'avocat Serge Klarsfeld, fondateur de l'Association des fils et filles de déportés juifs de France, a souligné que la rafle du Vel d'Hiv avait été "le paroxysme de la solution finale en France".

Après la rafle du Vel d'Hiv, en juillet 1942, près de 8.000 personnes furent transférées vers les deux camps d'internement du Loiret. Parmi eux, plus de 4.400 enfants, dont certains avaient à peine deux ans.

"C'est dans le Loiret que la page la plus noire de l'Histoire a été écrite", a dit Serge Klarsfeld lors de l'inauguration, en présence de l'ancien président Jacques Chirac et de l'ancien ministre Simone Veil, qui fut elle-même déportée.

Jacques Chirac, qui s'appuyait sur l'épaule de Simone Veil pendant la cérémonie, n'a pas prononcé de discours. L'ensemble des intervenants ont salué les propos de l'ancien chef de l'Etat qui, en 1995, avait pour la première fois reconnu la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des juifs.

La date de l'inauguration a été choisie pour coïncider avec la journée internationale à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Le musée, intégré aux locaux du centre d'étude et de recherche sur les camps d'internement du Loiret, accueille documents, photographies, biographies et témoignages sur les enfants internés dans le département avant d'être acheminés vers les camps d'extermination nazis.

Le projet de musée a été porté par Hélène Mouchard-Zay, l'une des filles de Jean Zay, ministre du Front populaire assassiné en déportation, et par Jean-Pierre Sueur, l'ancien maire socialiste d'Orléans.

Mourad Guichard, édité par Gérard Bon