BFMTV

Un député du Loiret en campagne pour faire inscrire la baguette au patrimoine mondial de l'Unesco

Une soixantaine de parlementaires soutiennent l'inscription de la baguette au patrimoine mondial de l'humanité. (ILLUSTRATION)

Une soixantaine de parlementaires soutiennent l'inscription de la baguette au patrimoine mondial de l'humanité. (ILLUSTRATION) - Pexels

Le projet est évoqué par les boulangers français depuis deux ans et a déjà reçu un soutien oral du président de la République.

Le député MoDem du Loiret Richard Ramos, fervent défenseur du "bien manger", s'est trouvé une nouvelle cause: après s'être battu contre la pasteurisation du camembert de Normandie, il souhaite désormais faire inscrire la baguette au patrimoine mondial de l'Unesco.

L'élu a notamment apporté son soutien au dossier lors d'une opération de communication ce jeudi à Orléans, rapporte Le Parisien. Pour promouvoir le projet, il était accompagné par une dizaine de boulangers loirétains qui ont organisé une distribution de baguettes dans la rue, en plus d'en offrir 150 à des associations caritatives telles que les Restos du Cœur.

"Je porte ce dossier au parlement avec une soixantaine de collègues de tous bords. La baguette, c'est mieux qu'un morceau de pain, c'est un morceau de France, un morceau de terroir, un morceau de fierté française", a proclamé le député.

Un projet déjà soutenu par Emmanuel Macron

Le projet est évoqué depuis 2018 par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, et avait notamment reçu le soutien d'Emmanuel Macron. "La baguette, c'est le quotidien des Français et le pain c'est une histoire particulière, c'est le quotidien le matin, le midi et le soir pour les Français", avait lancé à l'époque le président de la République.

"Il faut en préserver l'excellence et le savoir-faire et donc c'est pour cette raison qu'il faut l'inscrire au patrimoine, parce que l'inscrire c'est pas simplement inscrire le nom de la baguette, c'est avec elle inscrire des ingrédients, un savoir faire et un tour de main", avait expliqué Emmanuel Macron.

Le dossier est à présent entre les mains du ministère de la Culture, note Le Parisien. Il doit décider l'an prochain si la candidature de la baguette sera retenue et soumise au patrimoine mondial de l'Unesco.

Maëllyss Hedin Journaliste BFMTV