BFMTV

Un candidat FN suspendu pour avoir fait le salut nazi

Le Front national a suspendu un de ses candidats aux cantonales après la publication sur le site internet du Nouvel Observateur d'une photo où on le voit faire le salut hitlérien, a-t-on appris auprès du FN. /Photo prise le 20 mars 2011/REUTERS/Vincent Ke

Le Front national a suspendu un de ses candidats aux cantonales après la publication sur le site internet du Nouvel Observateur d'une photo où on le voit faire le salut hitlérien, a-t-on appris auprès du FN. /Photo prise le 20 mars 2011/REUTERS/Vincent Ke - -

PARIS (Reuters) - Le Front national a suspendu un de ses candidats aux cantonales après la publication sur le site internet du Nouvel Observateur...

PARIS (Reuters) - Le Front national a suspendu un de ses candidats aux cantonales après la publication sur le site internet du Nouvel Observateur d'une photo où on le voit faire le salut hitlérien, a-t-on appris samedi auprès du FN.

Le candidat est "suspendu du FN et d'ores et déjà, ne représente pas le FN au second tour des cantonales", a-t-on déclaré à la direction du parti de Marine Le Pen.

Une photo publiée vendredi par le NouvelObs.com, non datée, montre un homme ressemblant à Alexandre Gabriac, candidat FN dans le canton de Grenoble-6, faisant de la main gauche le salut hitlérien devant un drapeau nazi, un coup de poing américain sur la main droite.

Plusieurs autres photos ont par la suite été postées sur la Toile, où l'on voit à nouveau cet homme faisant le même geste.

"C'est un montage. On ne me reconnaît pas sur cette photo où j'ai les yeux masqués", s'est défendu Alexandre Gabriac, 20 ans, qui est le plus jeune conseiller régional de France.

"J'avais reçu il y a quelque temps une lettre anonyme m'avertissant que des montages effectués par des anarchistes circuleraient", a-t-il dit au NouvelObs.com.

Mais le candidat ne semble pas avoir convaincu sa direction.

"C'est allé beaucoup trop loin. On ne veut pas de gens comme ça au FN. On n'a autre chose à faire que de s'occuper de crétin pareil", a dit le secrétaire général du FN Steeve Briois au site internet Le Post.

"S'il s'avère que cette photographie ne soit pas, comme l'affirme M. Gabriac, un montage, celui-ci sera immédiatement exclu du Front National", avait déclaré pour sa part Marine Le Pen dans un communiqué.

"Il faut que chacun sache que le Front national n'admettra pas en son sein ce type de comportement inadmissible porteur d'une idéologie répugnante", a-t-elle ajouté.

Pour SOS-Racisme, Alexandre Gabriac "montre là le vrai visage du parti de Marine Le Pen".

C'est "un parti viscéralement gangréné par le racisme et l'antisémitisme au point que ses membres ne semblent pas hésiter à se mettre en scène de la façon la plus immonde en choisissant pour arrière-fond un drapeau nazi", écrit l'association dans un communiqué.

Gérard Bon, édité par Henri-Pierre André