Former French presidential election candidate for the right-wing Debout la France (DLF) party Nicolas Dupont-Aignan (L) and French presidential election candidate for the far-right Front National (FN) party Marine Le Pen, look at each other upon their arrival for a joint statement at FN headquarters in Paris, on April 29, 2017. Dupont-Aignan, who arrived on the sixth position with 4.7% of the votes during the first round of the presidential election, announced on April 28, 2017 that "he endorses" Marine Le Pen for the second round of the election. The candidate of the FN declared that she will appoint Dupont-Aignan as Prime minister if she will be elected.
GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
 

Quelques jours après l'officialisation de leur accord, Nicolas Dupont-Aignan a évoqué un accord passé avec le FN pour les législatives. Problème: Marine Le Pen affirme, elle, que ce débat n'a pas encore eu lieu.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Sunlight
    Sunlight     

    NDP sait très bien ce qu'il fait, il est entrain de risquer sa place, si c'était vraiment pour sa campagne et avoir de l'argent, il n'aurait pas risquer de perdre son emploi, ses partisans etc.. Donc arrêter de critiquer les gens sans savoir.

  • Demain ff
    Demain ff     

    Déjà le bordel entre les le Pen alors si Dupont gnangnan s en mêle ça va être du joli

  • Flomatem
    Flomatem     

    La lune de miel est déjà finie !

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    leur accord a été bâclé : il ne se souviennent même pas quels en sont les termes ...

    A mon avis c'est juste le financement de sa campagne électorale qu'il a obtenu !!!

    Et des échanges pour les législatives.
    Le reste ... comme ils sont surs de ne pas passer c'est du blufff

    dommage pour les électeurs qui croient en eux !

  • dany-tou
    dany-tou     

    " à l'affut de la moindre faille" !! c'est le véritable titre de cet article ...

Votre réponse
Postez un commentaire