Marine Le Pen met une nouvelle fois en cause le "système".
 

Le Parlement européen, qui doit se réunir en séance plénière jeudi, devra trancher définitivement sur la question de la levée d'immunité parlementaire de Marine Le Pen.

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Encolere59
    Encolere59     

    On s occupe de Fillon puis de Marine Le Pen pour laisser la route a qui ?
    Elle est belle notre France
    Apres nos politique et nos magistrats nous diront que la justice est indépendante

  • bergheim
    bergheim     

    et toc, elle baisse déjà dans les sondages cooooool .

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Il y a beaucoup à dire sur ce parlement,montrer des photos sur les capacités de ce que peut faire les terroristes,c'est défendu,et bien moi je souhaite qu'elle gagne ,qu'elle fasse le ménage dans cet institut de planqués,il ne fait pas bon de contrer ces parlementaires sur leurs dérives financières et des hobbies qui circulent nuit et jour dans les couloirs.

    mirabelle57
    mirabelle57      (réponse à mirabelle57)

    erreur de frappe:il fallait lire lobbies.

  • waldhari
    waldhari     

    Continuez comme cela, chaque fois nous nous renforçons et faisons cohésion.

    Semper-fi.

  • JCS06
    JCS06     

    Mieux : le fait de harceler le front national après l'avoir empêché par tous les moyens de se faire entendre ne fait que renforcer les intentions de vote des Français qui en ont marre. A bon entendeur ...

  • vauban
    vauban     

    Marine Le Pen perd 0,5 point mardi dans notre sondage quotidien sur la présidentielle en temps réel, réalisé par l'Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio. Avec 25,5% d’intentions de vote, le score de la présidente du FN s’effrite. Marine Le Pen pâtit sûrement de l’accumulation d’affaires judiciaires mettant en cause plusieurs de ses proches. Son discours de Nantes, dimanche, dans lequel elle a pris à partie les magistrats et plus globalement les fonctionnaires, a pu aussi créer un trouble. Mais sa baisse demeure incomparable avec la chute qui avait affecté François Fillon. Son socle demeure très solide -74% de ceux qui souhaitent voter pour elle se disent sûrs de leur choix- mais il diminue. Au début du mois, ils étaient 82% à affirmer qu’ils ne changeraient pas d’avis.

Votre réponse
Postez un commentaire