Tribune de Sarkozy: une "grave faute morale", pour Ayrault

Votre opinion

Postez un commentaire