BFMTV

Thème 4: La grève d'Air France

BFMTV
Marie Georges Buffet s’étend sur les problèmes que rencontrent les salariés d’Air France avec leur président.

J-J B : Est-ce que vous pensez que l’affaire Air France, cette grève qui a cessé hier soir, est significative de ce qui est en train de se passer dans ce pays ?
M-G B : Oui parce que c’est quand même une catégorie professionnelle qu’on n'avait pas beaucoup entendu toutes ces dernières années, or ils constatent une dégradation de leurs conditions de travail et ça on le constate quand on prend l’avion et une dégradation de leur pouvoir d’achat.

J-J B : Mais c’est opportun de déclencher une grève au moment des vacances ?
M-G B : Ce qui me choque le plus c’est quand le Président d’Air France dit que demain il faudra s’asseoir à la table des négociations. Pourquoi le Président d’Air France n’a pas fait cette déclaration il y a cinq jours, ça aurait évité la grève.

J-J B : Il a dit ne pas avoir pris la mesure de l’ampleur du mouvement…
M-G B : C’est inquiétant pour un PDG d’une grande entreprise comme Air France, qu’il ne sente pas réellement où en est son personnel, c’est le rôle aussi des Présidents de grandes entreprises françaises de faire en sorte que les salariés puissent travailler dans de bonnes conditions.

J-J B : Mais qui recherche l’affrontement ?
M-G B : C’est quand le PDG d’Air France refuse de prendre place à une table de négociations pour aborder le problème des conditions de travail et des salaires alors que cette entreprise est en très bonne situation financière grâce au personnel. Il faut leur donner acte de ça et faire en sorte qu’on les écoute. Après les négociations ça aboutit bien évidemment sur un compromis, mais prenons le chemin de la négociation.

La rédaction-Bourdin & Co