BFMTV

Thème 4: L'industrie pharmaceutique

BFMTV

Le chiffre d’affaire de l’industrie pharmaceutique s’élève à environ 25 milliards de dollars. 12% de ce chiffre sert à la promotion des médicaments.

J-J B : L’industrie pharmaceutique consacre près de 3 milliards d’euros par an aux dépenses promotionnelles, 12% de son chiffre d’affaires, qu’est-ce que vous en dites ?
R B : Il y a deux pistes : La première c’est pourquoi est-ce qu’il y a ce taux de visites médicales si important ? La réponse c’est que les médecins ont de vrais problèmes de formation médicale continue et d’évaluation des pratiques professionnelles. La nature a horreur du vide et dans ce vide de la formation médicale continue et de l’évaluation des pratiques professionnelles, l’industrie pharmaceutique s’est engouffrée. Nous devons d’un côté résoudre cette question et je vais m’y employer avec les médecins, aussi bien les syndicats de médecins que le Conseil National de l’ordre. De l’autre, il faut réfléchir, et d’ailleurs le rapport donne un certain nombre de pistes, sur le rôle de plusieurs institutions qui sont destinées à assurer cette information des médecins et à la garantir. La haute autorité de santé, l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé et la caisse nationale d’assurance maladie. C’est à cette vision prospective que je veux m’attacher, tout ça demande une évaluation des tâches qui sont actuellement effectuées par ces trois organisations.

J-J B : Est-ce que vous trouvez qu’on consomme suffisamment de génériques en France ?
R B : On a fait beaucoup de progrès, on peut faire mieux. Il y a d’ailleurs un certain nombre de mesures que j’ai prises concernant une augmentation de la consommation de génériques, et même de la substitution au profit des génériques.

La rédaction-Bourdin & Co