BFMTV

TGV, plateau repas: ces ministres contrariés qui se plaignent aux PDG

-

- - -

Un TGV en retard, un plateau repas inmangeable: quoi de plus désagréable, lorsqu’on est ministre? Au point que certains ne se privent pas de contacter les PDG des entreprises concernées, pour se plaindre.

Malgré son air affable, il ne faut pas contrarier Jack Lang. L’ancien ministre de la Culture, aujourd’hui président de l’Institut du monde arabe, a constaté, lors d’un vol sur Air France, que le plateau repas servi aux passagers n’était pas de la meilleure qualité – "imbouffable" selon ses termes.

Révolté, Jack Lang a donc tout naturellement décroché son téléphone, et appelé… le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac. Mais ce dernier, n’ayant visiblement pas spécialement envie de s’attarder sur le problème, a envoyé à l’ancien ministre la lettre-type envoyée à tout passager mécontent, raconte L’Express. Furieux, Jack Lang a renvoyé le document barré d’une mention "retour à l’envoyeur". "Quand mon grand-père était en colère, il procédait ainsi", commente-t-il.

Un épisode qui rappelle celui d’un autre ministre, en exercice cette fois. Le 12 juillet dernier, Manuel Valls prend le TGV pour Nîmes pour un déplacement. Mais le train a du retard… Et le ministre d’envoyer un SMS au patron de la SNCF, Guillaume Pépy. "Une plaisanterie, mais pas seulement", raconte Cécile Amar dans son livre Jusqu’ici tout va mal, sur le début du quinquennat de François Hollande.

Avoir soudain une pensée pour G.Pepy si tous ceux qui ont son 06 lui envoient un sms qd leur TGV a du retard pic.twitter.com/IJYbNRbcGw
— Charlotte Chaffanjon (@CChaffanjon) 22 Janvier 2014
A.K