BFMTV

Terrorisme: selon Darmanin, il n'y a "pas de menace ciblée" sur les établissements scolaires

Au micro de BFMTV-RMC ce lundi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est exprimé sur la menace terroriste en France, actuellement aussi élevée qu'en 2015.

Alors que le plan Vigipirate vient d'être relevé au niveau "urgence attentat" après l'attaque survenue à Nice jeudi 29 octobre, et celle contre l'enseignant Samuel Paty le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué ce lundi matin sur BFMTV-RMC qu'"il n'y a pas de menace ciblée sur les établissements scolaires".

"A tout moment, partout, il peut y avoir des attentats terroristes"

Les élèves de maternelle, primaire, collèges et lycées font ce lundi leur rentrée après quinze jours de vacances, et par conséquent, la sécurité est renforcée devant les établissements scolaires.

"Il n'y a pas de menace ciblée sur les établissements scolaires mais notre pays vit depuis plusieurs mois, maintenant plusieurs semaines, et singulièrement depuis plusieurs jours, sous le coup de menaces terroristes. On a eu trois attentats terroristes en un mois, c'était un enchaînement que l'on avait pas connu depuis 2015", a toutefois souligné Gérald Darmanin.

"Nous connaissons des revendications parfois confuses de groupements terroristes, et nous voyons bien qu'à tout moment, sur le sol national, partout, il peut y avoir des attentats terroristes".

Sécurité renforcée

En réponse à l'attentat de Nice, le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi dernier que le plan Vigipirate était relevé au niveau "urgence attentat". Ce niveau permet de mobiliser des moyens exceptionnels pour lutter contre la menace et prévenir les attaques.

3500 policiers et gendarmes mobiles ainsi que 3500 gendarmes réservistes sont ainsi mis à la disposition des préfets dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

En outre, Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3000 à 7000 militaires dans le cadre de l'opération Sentinelle, dont les patrouilles vont être multipliées pour assurer la sécurité d'un plus grand nombre de lieux, parmi lesquels les établissements scolaires.

Adrienne Sigel