Après la tentative d'incendie de son domicile, Richard Ferrand estime qu'"une limite a été franchie"

Mis à jour le
Richard Ferrand à l'Assemblée nationale
 

Le président de l'Assemblée nationale estime que, désormais, certains s'autorisent à "commettre des actes délictueux ou criminels" envers les élus.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire