BFMTV

Primaire de la droite et du centre: Alain Juppé toujours loin devant Sarkozy

Alain Juppé bénéficierait d'un meilleur report des voix entre le 1et et le 2nd tour de la primaire.

Alain Juppé bénéficierait d'un meilleur report des voix entre le 1et et le 2nd tour de la primaire. - Charly Triballeau - AFP

D'après un sondage Elabe pour BFMTV, la primaire de la droite et du centre, qui doit se tenir en novembre prochain, mobiliserait 4,4 millions d'électeurs. Un scrutin qui verrait Alain Juppé sortir grand vainqueur. Décryptage.

Ils sont neuf candidats déclarés à convoiter l'investiture pour la présidentielle de 2017. A ce nombre, il faudrait ajouter Nicolas Sarkozy. Même si l'ancien président ne s'est pas encore lancé officiellement, sa candidature fait peu de doutes. Un nombre qui ne décourage pas les électeurs. Dans une nouvelle enquête Elabe pour BFMTV - "L'Opinion en direct", 4,4 millions de Français (10% des électeurs) se disent "tout à fait prêts" à participer à la primaire de la droite et du centre le 20 novembre prochain. Soit près de deux millions de plus que le nombre d'électeurs qui s'étaient déplacés en 2011 pour la primaire socialiste en vue de la présidentielle de 2012.

41% des voix pour Juppé

Dans le détail, la participation à ce scrutin pour désigner le candidat de la droite et du centre en 2017 augmente avec l'âge des sondés. Ainsi, quand 15% des personnes âgées de 65 ans et plus se disent prêtes à aller voter, elles sont moitié moins (8%) chez les 18-24 ans et les 25-34 ans. Les partisans du parti Les Républicains sont aussi majoritairement ceux qui participeraient à cette primaire (23%), contre 10% chez ceux du Modem ou 18% à l'UDI. A noter, 11% des électeurs du FN souhaiteraient participer à ce scrutin.

Cette participation assez haute à la primaire de la droite et du centre serait une aubaine pour Alain Juppé, qui creuse encore et toujours l'écart avec ses adversaires. Ainsi, si le premier tour de l'élection se tenait dimanche prochain, le maire de Bordeaux empocherait 41% des voix de ceux qui sont certains de se déplacer, bien loin devant Nicolas Sarkozy (23%). En janvier dernier, l'ex-chef de l'Etat recueillait encore 30% des voix.

Pour compléter ce podium, Bruno Le Maire avec 13% des intentions de vote. Enfin François Fillon est le seul des autres candidats à récolter plus de 10% des voix (11%). A ce stade, et avec un nombre de postulants important, les six autres candidats récoltent moins de 5% des suffrages: Nathalie Kosciusko-Morizet (4%), Nadine Morano et Jean-François Copé 3% et Hervé Mariton 1% des voix des Français sûrs de participer à cette primaire.

Juppé largement vainqueur au 2nd tour

Si l'élection était dans un futur très proche, la victoire serait assurée pour Alain Juppé. Si un second tour de la primaire de la droite et du centre était organisé, le maire de Bordeaux écraserait Nicolas Sarkozy avec 64% des suffrages contre 36%. Encore une fois, le rapport de force auprès des sympathisants de la droite est quasi identique à celui des Français en général: Alain Juppé est choisi à 63% par les sympathisants de la droite et du centre et à 57% par les électeurs Les Républicains. L'ancien Premier ministre profitant largement du report des voix entre le 1er et le 2nd tour des électeurs de Bruno Le Maire et de François Fillon.

Justine Chevalier